Publicité
Publicité

Peut-être que...puis finalement, c'est encore chou blanc pour les journalistes et les acteurs politiques. L'exécutif fait désormais de plus en plus attendre la presse et le monde politique à propos du remaniement ministériel qui commence désormais à durer depuis 2 semaines. L'exécutif semble cependant assumer pleinement cette "lenteur" qui pourrait cependant lui porter préjudice si l'annonce se faisait trop attendre. Cela fait déjà 2 semaines que Gérard Collomb a démissionné et qu'Edouard Philippe [VIDEO] joue l'intérimaire au ministère de l'Intérieur, situation peut confortable.

Remaniement : l'annonce ne se fera pas ce lundi

Ce devait être le fait politique majeur de ce début de semaine. Finalement, l'exécutif prend encore son temps afin de peaufiner les nouvelles nominations ministérielles.

Advertisement

Alors qu'il était attendu la semaine dernière, l'Elysée avait fait savoir que l'annonce du remaniement se ferait désormais après le retour du président de la République française sur le sol français après sa visite en Arménie pour le sommet de la Francophonie. Mais le remaniement prend encore son temps puisque le Palais a fait savoir qu'il ne serait pas non plus annoncé ce lundi soir.

Jean-Michel Blanquer a fait savoir ce matin que le remaniement se ferait "dans les 24 heures". Cependant, le drame des inondations dans l'Aude qui ont fait une dizaine de morts suite aux fortes intempéries ralenti encore l'exécutif. En effet, Edouard Philippe [VIDEO] s'y est rendu cet après-midi repoussant encore un peu plus l'annonce. Le chef de l'Etat a quant à lui annoncé qu'il s'y rendrait le plus tôt possible.

Advertisement

Une annonce mardi avant les questions au gouvernement ?

La fenêtre de tir pour annoncer le nouveau gouvernement se fait donc de plus en plus serrée. Sera-t-il annoncé avant les questions au gouvernement de demain, c'est-à-dire avant 15h ? Cela n'est pas impossible mais dans ce cas-là, la question est désormais de savoir comment vont se dérouler ces questions. On se souvient la semaine dernière le cri de colère d'un député désespéré car "on ne nous [les députés] informe pas. On ne sait même pas s'il y aura des questions au gouvernement".

Tout ce temps laisse la place aux pronostics. Le nom de Christophe Castaner revient souvent pour remplacer le locataire de la place Beauveau. Mais d'autres ministres pourraient quant à eux quitter le gouvernement comme Françoise Nyssen qui serait sur la sellette bien. Alors qu'elle est annoncée à l'ouverture de la Foire internationale d'art contemporain (Fiac) jeudi matin, son cabinet a fait savoir que l'inauguration se fera avec "Françoise Nyssen ou quelqu'un d'autre".