La nouvelle a fait grand bruit ce lundi 11 mars au matin. Alors que de plus en plus de jeunes se mobilisent pour lutter contre le réchauffement climatique et faire changer les choses au niveau de l'écologie, à la suite de Greta Thunberg, la jeune militante écologiste suédoise qui a interpellé tous les chefs d'états présents à la COP24, le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer a décidé de canaliser le mouvement et de le mettre en forme.

Climat : un débat organisé dans les lycées

L'annonce est la bienvenue chez les élèves des lycées français.

Publicité
Publicité

Le vendredi 15 mars devait être le jour de la grève mondiale des élèves pour le climat. Cette grève a été lancée un peu partout dans le monde par des lycéens et d'autres étudiants souhaitant faire avancer les débats et surtout les décisions des gouvernements sur le climat et le réchauffement de ce dernier. Depuis plusieurs vendredi déjà, des centaines de lycéens manifestent à la suite de Greta Thunberg.

Le ministre de l'Education nationale a annoncé que ces débats se dérouleraient entre 16 heures et 18 heures vendredi prochain.

Jean-Michel Blanquer annonce la tenue d'un débat sur l'écologie dans les lycées
Jean-Michel Blanquer annonce la tenue d'un débat sur l'écologie dans les lycées

Le but : montrer que le gouvernement a conscience des enjeux environnementaux et climatiques. Ces débats ont aussi pour but de montrer que le gouvernement s'engage dans la lutte contre le réchauffement climatique et qu'il souhaite donner les moyens aux jeunes pour s'exprimer.

Un travail en lien avec les recteurs d'académie

Jean-Michel Blanquer a expliqué ce lundi 11 mars 2019 au matin sur la chaîne LCI que l'organisation de ces débats était en train d'être mise en place en lien avec les différents recteurs d'académie.

Publicité

"Il s'agit de manifester l'importance de ce sujet" et de "travailler à des choses concrètes que l'on peut proposer pour que les lycéens eux-mêmes s'engagent", a affirmé le ministre de l'Education nationale.

Le ministre a aussi expliqué que ce n'était pas son rôle d'appeler les élèves à participer à cette grève mondiale. Il a affirmé qu'il préférait donner des moyens concrets aux jeunes pour s'exprimer, ce qu'il fait en leur proposant la tenue de débats dans les lycées français.

De plus, il convoquera le 5 avril prochain le conseil national de la vie lycéenne. Toujours dans la dynamique du Grand Débat National lancé par Emmanuel Macron, le ministre espère que les jeunes s’investiront amplement aussi dans ce Grand débat afin d'apporter leurs contributions, particulièrement sur les sujets écologiques.

Lire la suite