La crise des gilets jaunes n'est pas encore terminée, le grand débat national n'a pas encore pris fin mais Emmanuel Macron voit déjà plus loin. En effet, les élections européennes commencent à se profiler et pour le président de la République française Emmanuel Macron, ces élections représentent un enjeu primordial. Alors qu'il n'y a toujours pas de têtes de liste définies pour La République en Marche, Emmanuel Macron a décidé de monter au front et de mettre ses troupes en ordre de bataille.

Publicité
Publicité

Emmanuel Macron en campagne pour les élections européennes

Qui va présider la liste des 79 noms pour représenter La République en Marche lors des élections européennes ? La réponse reste très floue. Plusieurs noms circulent mais aucun n'a été officialisé. Agnès Buzyn, l'actuelle ministre de la Santé est pressentie, tout comme la ministre des affaires européennes, Nathalie Loiseau. Emmanuel Macron semble donc avoir décidé de pallier ce manque en enfilant lui-même le rôle de tête de liste, promouvant sa vision de l'Europe, alors que certains l'accusent de se servir du Grand Débat National pour lancer sa campagne.

Emmanuel Macron va passer du grand débat aux européennes
Emmanuel Macron va passer du grand débat aux européennes

Emmanuel Macron a accordé hier une interview à la chaîne de télévision italienne RAI, pays duquel il a rappelé son ambassadeur pour une "consultation". Cette interview est un premier pas dans la stratégie du chef de l'Etat français. En effet, le Président s'y fait moins clivant, y appelle au rassemblement, alors que l'on connaît les relations tendues qui existent actuellement entre les deux pays.

Une tribune à dimension européenne

Autre preuve qu'Emmanuel Macron veut reprendre son rôle de "leader de l'Europe" comme il l'avait fait dans son discours de la Sorbonne, la publication d'une tribune dans plusieurs journaux européens. Il s'agirait selon ses collaborateurs de "la plus importante intervention" du Président dans le domaine depuis ledit discours.

Publicité

Le but de cette tribune est de faire passer un "message d'alerte sur une Europe en danger." Il y sera bien évidemment fait état du délitement de l'Europe et donc du Brexit qui doit prendre fin dans peu de temps.

A l'Elysée cependant on essaye de se faire rassurant. Le but du Président n'est pas de descendre dans l'arène mais "compte tenu de son engagement pour ces questions, son action illustrera ce que sa majorité veut faire pour l'Europe." Le parti majoritaire est pour l'instant en tête dans les sondages, suivi de près par le Rassemblement national.

Lire la suite