C'était l’effervescence au salon de l'agriculture qui se déroule au parc des expositions, porte de Versailles à Paris. En effet, outre Bruno Le Maire, Marine Le Pen et sa tête de liste pour les élections européennes, une autre personnalité politique n'est pas passée inaperçue dans les allées du salon. Jean Lassalle, le député des Pyrénées-atlantiques s'est aussi rendu sur le salon à la rencontre des agriculteurs comme il le fait tous les ans.

Publicité
Publicité

Jean Lassalle à l'écoute des agriculteurs

Petit-fils de berger, fils de berger, berger lui-même comme il aime à se définir, le député pyrénéen était chez lui hier au milieu des moutons, des vaches et cochons. Mais il était aussi là pour entendre les agriculteurs qui comptent sur lui pour faire remonter leurs revendications. Comme il l'a rappelé sur son compte Facebook : "Alors qu'ils nous nous nourrissent chaque jour, tous les maux leur tombent dessus : mauvaise rémunération, endettement, suicide...Soutenir nos agriculteurs, c'est soutenir nos campagnes !".

De nombreux agriculteurs et de nombreux éleveurs sont venus confier au député très attentif qu'ils ont parfois du mal à boucler leur fins de mois, qu'ils doivent parfois lutter contre les réglementations ou encore qu'ils ont du mal à transmettre leurs exploitations à leurs enfants ou à de potentiels repreneurs.

Jean Lassalle a rencontré de nombreux agriculteurs au Salon de l'Agriculture
Jean Lassalle a rencontré de nombreux agriculteurs au Salon de l'Agriculture

Un député proche des exposants

Le député n'a pas hésité à prendre son temps avec les différents exposants, rencontrant un jeune berger de 20 ans affirmant qu'il était heureux de voir que la relève était assurée avant de conclure : "La jeunesse sauvera l'agriculture française !". Il a aussi rencontré un jeune producteur de yaourt au lait de chèvre de sa région et de nombreux éleveurs bovins.

Pour finir sa visite, le député est bien évidemment passé par le stand de sa région dont c'était la journée hier au salon de l'agriculture.

Publicité

Le thème principal était la défense du pastoralisme, tradition importante en montagne. Une banda mettait l'ambiance basque au rendez-vous et Jean Lassalle s'est même lancé dans un rock endiablé avec une cavalière qui a su tenir le rythme prouvant encore une fois qu'il se voulait proche des gens, sans artifices. "Merci aux maires, aux étudiants, aux jeunes et aux moins jeunes qui ont animé toute ma visite. Nous pouvons être fiers de toutes ces femmes et tous ces hommes qui font vivre l'agriculture française !" a-t-il conclu sur sa page Facebook.

Lire la suite