Publicité
Publicité

Le couple exécutif est au cœur de l'actualité depuis une semaine. En effet, Emmanuel Macron et Édouard Philippe [VIDEO] doivent décider de la teneur du prochain remaniement du gouvernement. Présent à l'Assemblée nationale, le premier ministre a même défendu cette position d'attente, face à la colère de l'opposition. Un Édouard Philippe mesuré qui plaît aux Français... en tout cas beaucoup plus qu'Emmanuel Macron.

C'est en effet le résultat du sondage Odoxa-Dentsu Consulting réalisé pour Franceinfo et Le Figaro.

Parmi les 1013 sondés de cette enquête d'opinion, ils sont 55% à avoir confiance en Édouard Philippe, qui occupe le poste de premier ministre mais aussi de ministre de l'Intérieur par intérim après le départ précipité de Gérard Collomb.

Advertisement

Pour l'ancien maire du Havre, ce sondage ressemble donc à un plébiscite.

Macron jugé moins compétent que Philippe

Car dans le même temps, ils ne sont que 29% des sondés à être convaincus par Emmanuel Macron [VIDEO]. Dans l'opinion, un véritable gouffre semble donc se creuser entre le président de la République et son premier ministre. Pour 49% des sondés, l'ancien membre des Républicains est même jugé comme compétent. Ils ne sont que 36% à penser de la même chose de l'ancien ministre de l’Économie.

En revanche, c'est sur la stature d'homme d’État que l'actuel président de la République parvient à s'imposer. Sur ce sujet précis, il convainc 46% des sondés, contre 41% pour Édouard Philippe. Un chiffre positif pour Macron qui doit beaucoup à son action sur les sujets internationaux, mais aussi en tant que chef d’État dans les moments de deuil par exemple, comme ce fût le cas récemment lors de l'hommage national à Charles Aznavour.

Advertisement

Édouard Philippe plus populaire chez LREM

Mais Édouard Philippe peut tout de même se targuer d'une chose : il est plus populaire qu'Emmanuel Macron parmi les sympathisants de droite (Républicains et Rassemblement national réunis), mais aussi ceux du Parti socialiste, de la France insoumise et même de la République en marche.

Pour les sondés, les difficultés actuelles rencontrées par le gouvernement ne sont pas imputées à Édouard Philippe, mais bien à Emmanuel Macron. Une fois de plus, comme l'a montré tant de fois la Vème République, c'est bien le président de la République, élu par le peuple, qui est jugé pour son action, tandis que son premier ministre et le reste du gouvernement est plutôt épargné par l'opinion.