Entre Emmanuel Macron et la droite, les rapports sont tendus. On l'a encore vu à l'Assemblée nationale cette semaine, lorsque Christian Jacob a pris la parole afin de dénoncer la lenteur du remaniement. Ce à quoi Édouard Philippe a répondu qu'il n'y avait aucun honte à prendre son temps. Plus que jamais Les Républicains tentent donc de jouer leur rôle d'opposant, notamment à l'approche des élections européennes de 2019.

Mais il est justement une figure historique de droite qui n'est pas aussi critique envers le Président de la République, en la personne d'Alain Juppé. L'ancien candidat à l'élection présidentielle s'est confié dans une longue interview publiée par le magazine Le Point ce jeudi. Il y a parle politique, des Républicains, de l'Europe et bien entendu d'Emmanuel Macron.

Juppé prend ses distances avec Wauquiez

Alain Juppé affirme notamment qu'il n'est plus membre des Républicains, puisqu'il n'a pas réglé sa cotisation cette année.

' Il y a aussi des moments dans la vie où l'on a besoin de retrouver sa totale liberté de jugement. C'est mon cas aujourd'hui ', explique l'ancien premier ministre dans les colonnes du Point. Il marque ainsi sa distance avec Laurent Wauquiez, actuel président des Républicains.

Un coup dur pour Wauquiez, qui entendait rassembler à droite en vue des élections européennes, et qui ne peut visiblement pas compter sur le soutien d'Alain Juppé, qui demeure une personnalité politique plutôt populaire.

Le maire de Bordeaux semble même plus proche d'Emmanuel Macron que de Laurent Wauquiez à l'heure actuelle. ' Son projet européen est cohérent et ambitieux. Je le partage très largement ', a ainsi confié Juppé à propos du chef de l’État.

Un grand respect entre Macron et Juppé

Alain Juppé voit ainsi en Emmanuel Macron l'homme qu'il faut pour redonner un élan à l'Europe, notamment face aux nationalismes incarnés, selon lui, par Viktor Orban en Hongrie et Matteo Salvini en Italie.

Ce rapprochement des idées entre Alain Juppé et Emmanuel Macron n'est pas vraiment une surprise. Entre le premier et le deuxième tour de l'élection présidentielle 2017, alors qu'une partie de la droite était en faveur du ' ni-ni ' entre Macron et Le Pen, l'ancien premier ministre n'avait pas hésité à se prononcer pour le jeune candidat.

Élu président de la République par la suite, Emmanuel Macron n'avait pas hésité à reconnaître la valeur d'Alain Juppé.

Mais Macron pourra-t-il vraiment compter sur Juppé ? Visiblement non, puisque le maire de Bordeaux assure ne pas vouloir ' se relancer dans la combat électoral '.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite