Le 11 novembre approche à grands pas. Au cœur de l'automne, la France commémorera le centenaire de l’Armistice, marquant la fin de la Première Guerre mondiale. Une grande cérémonie sera organisée, en particulier autour de la tombe du soldat inconnu, à laquelle assistera Angela Merkel, chancelière de l'Allemagne. La présence de cette dernière est un signe symbolique fort : un siècle après ce conflit mondial meurtrier, l'Allemagne et la France sont devenus de puissants alliés.

Publicité
Publicité

Pour l’Élysée, il n'est donc pas question de célébrer la victoire militaire sous les yeux d'Angela Merkel. Aucun défilé militaire ne sera donc au programme des commémorations. Aucun hommage ne sera rendu aux différents Maréchaux vainqueurs de batailles et qui ont permis de remporter la grande guerre. Philippe Pétain, héros de Verdun, faisait partie de ces Maréchaux.

Angela Merkel sera présente

Pour Emmanuel Macron et l’Élysée, il s'agira donc avant tout de rendre hommage aux soldats tombés lors de cette Première Guerre mondiale.

Macron ne veut pas de défilé militaire le 11 novembre
Macron ne veut pas de défilé militaire le 11 novembre

Une grande place sera accordée au souvenir de ce conflit, le président de la République se rendant sur les principaux champs de batailles début novembre. ' Les combattants, qui seront au cœur des commémorations, étaient pour l’essentiel des civils que l’on avait armés ', assure l’Élysée dans des propos repris notamment par Le Figaro.

Emmanuel Macron souhaite ainsi rappeler que le premier conflit mondial était avant tout une hécatombe, bien plus qu'une grande victoire française. Angela Merkel est ainsi considérée comme 'une invitée de marque des cérémonies', tandis que le contenu des défilés a été négocié avec l'Allemagne.

Publicité

Le souvenir plutôt que la victoire pour Macron

La Première Guerre mondiale avait débuté en juillet 1914. Suite à l'assassinat de l'archiduc François-Ferdinand, la France, le Royaume-Uni et la Russie, notamment, sont entrés en guerre face à l'Allemagne, l'Autriche-Hongrie et l'Empire ottoman. Alors que le conflit était une guerre de mouvements dans les premiers mois, les batailles ont rapidement évolué vers des conflits de positions, les fameuses guerres de tranchées.

Un type de bataille qui a causé énormément de morts lors de conflits sanglants, notamment à Verdun en 1916.

Profitant de l'entrée en guerre des États-Unis en 1917, la France et ses alliés avaient finalement remporté le conflit, imposant une lourde défaite à l'Allemagne. Mais ce qui a surtout marqué les esprits, ce sont les dix millions de morts en quatre ans.

Lire la suite et regardez la vidéo