Publicité
Publicité

Il l'avait promis lors de son allocution télévisée suite au remaniement [VIDEO], lundi ce sera chose faite. Le président de la République française Emmanuel Macron [VIDEO] a annoncé qu'il se rendrait dans les zones sinistrées suites aux pluies diluviennes qui ont provoqué dans la région d'importantes inondations. Le bilan de cette tragédie s'élève désormais à 14 morts, emportés par la force des eaux durant la nuit.

Emmanuel Macron au chevet des victimes

Alors que le Premier ministre, Edouard Philippe s'était rendu sur place très rapidement après la catastrophe, du fait de son intérim au ministère de l'Intérieur, c'est désormais le chef de l'Etat en personne qui fera le déplacement lundi afin de rencontrer à son tour les personnes qui ont tout perdu dans ces inondations. Emmanuel Macron rencontrera bien évidemment les acteurs politiques de la région, principalement dans le village de Villalier qui a été fortement touché par les inondations.

Il rencontrera aussi ceux qui œuvrent pour que le retour à la normale se fasse le plus rapidement possible. C'est l'Elysée qui a dévoilé le programme de la visite présidentielle dans la région.

Advertisement

Après un déjeuner "informel" précise l'Elysée, le président se rendra à Trèbes afin de prononcer un discours à "l’adresse des forces engagées", sapeur-pompiers, médecins, gendarmes, policiers...

14 morts suite aux inondations

Edouard Philippe qui s'était rendu sur place a pu se rendre compte de l'étendue des dégâts et de la violence des précipitations. En une nuit, l'équivalent d'un semestre des pluies s'est déversée sur la région provoquant des inondations mortelles et d'importantes pertes matérielles. Ce sont les communes de Trèbes, Villegailhenc, Villardonnel et Floure, qui se trouvent au nord de Carcassonne qui ont été le plus durement touchées. Météo France avait placé la région en vigilance rouge et les eaux ont atteint quasiment le niveau de la crue de 1891.

L'Etat a promis d'aider les victimes et désormais c'est le temps qu'il va falloir afin de nettoyer toutes les routes, les caves, les habitations et bien évidemment panser les plaies suite aux pertes humaines causées par ces inondations.

Advertisement

Les habitants n'ont pas hésité à interpeller le Premier Ministre lors de sa venue : "On savait que la tempête Leslie arrivait, que de la flotte venait de la mer Méditerranée. L'Aude, ce n'est pas un cours d'eau tranquille. Personne n'a rien dit."