Ce dimanche, l'Elysée a rendu public les résultats du remaniement provoqué par les départs de Nathalie Loiseau, Benjamin Griveaux et Mounir Mahjoubi jeudi dernier. La ministre des Affaires européennes et les deux secrétaires d'Etat ont quasiment été remplacés dans du poste pour poste.

Publicité
Publicité

Sibeth Ndiaye, Amélie de Montchalin et Cédric O font ainsi leur entrée dans le gouvernement d'Edouard Philippe. Peu connus du public et sans expérience ministérielle, les trois personnages devront encore faire leurs preuves dans les semaines à venir.

Des conseillers propulsés au gouvernement

Fidèle parmi les fidèles, la première était aux commandes des relations avec la presse durant la campagne présidentielle, avant de poursuivre son action au sein de la présidence de la République.

Remaniement : Ndiaye, Montchalin et Cédric O font leur entrée au gouvernement
Remaniement : Ndiaye, Montchalin et Cédric O font leur entrée au gouvernement

De leur côté, la deuxième est députée LaREM de l'Essonne depuis la législature de 2017, tandis que le dernier a été, depuis le début du quinquennat, conseiller du chef de l'Etat sur les questions du numérique. Des profils dont Emmanuel Macron espère qu'ils permettront de mettre en musique une nouvelle dynamique pour déposer l'exécutif sur les rails.

Tous les trois ont été nommés comme secrétaires d'Etat. Sibeth Ndiaye est envoyée auprès du Premier ministre, et prendre la fonction de porte-parole du gouvernement en remplacement de Benjamin Griveaux.

Publicité

Amélie de Montchalin sera, elle, en charge des affaires européennes en lieu et place de Nathalie Loiseau, partie prendre la tête de liste des Marcheurs aux européennes, tandis que Cédric O devient, après Mounir Mahjoubi, le nouveau responsable du numérique.

Plus de ministère pour l'Europe

L'information cruciale de ce remaniement est donc le fait que l'Europe perd le ministère dont il disposait sous Mme Loiseau pour rentrer au simple rang de secrétariat d'Etat, avec la députée d'En Marche désormais en charge.

Une nouvelle qui semble résonner comme un véritable recul des ambitions pourtant affichées en 2017 par le chef de l'Etat ! Des ambitions dont une partie s'est largement vue amputée dans sa tribune adressée, au début du mois de mars, aux différents peuples des vingt-huit pays membres de l'Union européenne.

Pour rappel, ce ne sont pas moins de dix membres installés au gouvernement qui, depuis le début du mandat d'Emmanuel Macron, se sont retrouvés à quitter leurs fonctions.

Publicité

Un nombre de départs pour le moins inédit en début de mandat, alors que parmi, on retrouve jusqu'à trois personnalités qui ont été ministres d'Etat. Il s'agit notamment du président du MoDem François Bayrou, de l'amoureux de l'environnement Nicolas Hulot, mais aussi l'ancien socialiste Gérard Collomb.

Lire la suite