Alors que les annonces de sortie du Grand débat national restent toujours très attendues, Emmanuel Macron peut se satisfaire d'une belle reprise en main. Depuis le début de l'exercice pour le moins inédit, le chef de l'Etat a vu sa cote de confiance reprendre quelques couleurs. Et si elle a connu une légère baisse ces dernières semaines face à l'impatience des Français, elle poursuit sa remontée à l'approche du mois de mai.

Publicité
Publicité

C'est ce que constate un sondage Odoxa publié ce mardi, qui crédite le locataire de l'Elysée de 32% d'opinions favorables.

Il faut dire que la performance a de quoi devenir une référence dans l'histoire de la Ve République. La cote de popularité du président de la République a une nouvelle fois progressé en cette fin du mois d'avril pour balayer le recul affiché au courant du mois de mars. C'est, pour ainsi dire, deux points précieux que le patron de l'exécutif capte dans l'opinion, selon le baromètre mensuel réalisé par le cabinet d'études Odoxa pour L'Express, la presse régionale et France Inter.

Publicité

Une remontée inédite

Difficile de trouver une personne qui aurait pu imaginer pareil scénario il y a tout juste quatre mois, alors que, dans le fort de la crise des Gilets jaunes, beaucoup semblaient déjà annoncer la fin du quinquennat ! Emmanuel Macron pointait à son plus bas niveau dans les sondages, avec juste 27% de bonnes opinions selon le baromètre Odoxa du mois de décembre : une tendance qu'il a depuis su retourner en sa faveur pour retrouver son niveau net d'avant-crise.

Pour Odoxa, la nouvelle remontée de la cote du chef de l’Etat pourrait puiser son explication dans le bénéfice tiré de sa gestion de l'incendie de Notre-Dame de Paris. Mais pas seulement, car une partie des annonces de sortie du Grand débat ayant fuité dans la presse, laisse apparaître une certaine forme de consensus, comme sur la question de la réindexation des petites retraites, ou encore la baisse de l’impôt sur le revenu pour les Français taxés aux premières tranches.

Edouard Philippe stable

Très peu en vue dans cette séquence où les regards sont évidement tous tournés vers le Président, Edouard Philippe n'est, lui-même, pas en reste dans son charme auprès de l'opinion : comme le mois dernier, le Premier ministre concentre toujours 34% d'opinions positives pour son action en tant que chef du gouvernement ! Une performance de très bon augure, avec les nouveaux défis qui attendent la machine macronienne dans les prochaines semaines.

Publicité

Justice fiscale, justice sociale, respiration démocratique, les exigences des Français se sont largement exprimées lors du Grand débat. Charge à l'exécutif de ne pas se louper, d'autant que les avertissements n'ont cessé de se multiplier de la part de la classe politique ces dernières semaines. Le sondage a, lui, été réalisé sur un échantillon de 1 003 individus représentatifs de la population âgée de 18 ans et plus et interrogés en ligne les 17 et 18 avril dernier.

Publicité

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite