Les municipales approchent, et pourtant, l'incertitude chez les Français est grande. Seuls 45% d'entre eux savent pour qui ils vont voter lors du premier tour des élections municipales, le 15 mars prochain, selon un sondage Odoxa Dentsu consulting publié ce jeudi 27 février. Toujours selon ce sondage, les seules certitudes prouvent que la sécurité est la principale préoccupation des Français et 65% d'entre eu poussent pour un remaniement ministériel pour l'après-municipales.

Des Français particulièrement indécis

Parmi les 41% des Français indécis, 30% déclarent qu'ils iront voter mais hésitent sur la liste pour laquelle ils iront voter ; 11% ne sont pas sûrs d'aller voter ni de la liste pour laquelle ils iront voter.

Face à cette incertitude, l'appel aux votes sera certainement la priorité pour nos politiques.

Le spectre habituel de l'abstention

Parmi les 41% des Français indécis, une partie d'entre eux n'ira probablement pas voter. C'est en tout cas l'analyse faite par l'agence Odoxa qui tient compte des éventuels changements d'avis à la suite de ce sondage. De plus, 14% savent déjà avec certitude qu'ils ne se rendront pas aux urnes.

Le spectre de l'abstention est donc large, bien qu'habituel. Lors du premier des dernières élections municipales, pour rappel, le taux d'abstention a atteint 36,45%, un record selon une enquête pour Le Figaro et Franceinfo.

La sécurité, enjeu prioritaire des électeurs

La sécurité est, de loin, l'enjeu prioritaire des électeurs (49%).

Le développement économique local, l'environnement et la lutte contre la pollution, et enfin la propreté, arrivent respectivement en deuxième (35%), troisième (35%) et quatrième (32%) positions.

A noter que la sécurité est une préoccupation partagée par l'ensemble des électeurs, de droite comme de gauche : 60% chez les sympathisants RN, 57% chez les sympathisants LR, 53% chez les sympathisants LREM, 41% chez les sympathisants FI, et 37% chez les sympathisants PS.

Seuls les sympathisants écologistes ne mettent pas le thème de la sécurité en tête des priorités (35%), préférant sans surprise celui de l'environnement et de la lutte contre la pollution (80%).

Pour rappel, Rachida Dati et Agnès Buzyn ont fait de la sécurité le thème principal de leur campagne à Paris.

L'après-municipales : un grand remaniement souhaité

Enfin, les Français espèrent un grand changement surtout au niveau national. Après les municipales, 65% d'entre eux souhaitent ainsi qu'Emmanuel Macron procède à un remaniement ministériel.

En janvier 2016, sous la présidence d'Hollande, à la suite des élections régionales de décembre 2015, le niveau d'attentes était comparable (68%) et le Président s'y conforma en février 2016.

Suivez la page Emmanuel Macron
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!