Une étoile susceptible de dévorer les planètes similaires à la Terre a été découverte par des astronautes à 350 années-lumières de notre planète.

Une découverte extraordinaire

Aux Etats-Unis, le centre d'Astrophysique de l'Institut Flatiron et l'université de Princeton sont à l'origine d'une découverte insolite : un astre dévoreur de planètes HD 240430, nommé #kronos. Les astrophysiciens Semyeong Oh et David Spergel on découvert que cette dernière formerait un système binaire inséparable avec un autre astre : HD 240429, nommé Krios. Ces deux étoiles, bien qu'éloignées l'une de l'autre, formeraient un duo indissociable et seraient en orbite l'une autour de l'autre, à une fréquence d'environ 10 000 ans.

Agées de 4 milliards d'années, elles seraient similaires au soleil mais auraient cependant un profil chimique bien particulier, surtout en ce qui concerne Kronos. Par ailleurs, les disques protoplanétaires autour des deux astres se seraient formés à différents stades de leur évolution.

Kronos aurait dévoré 15 planètes semblables à notre planète

Les astrophysiciens ont nommé l'astre Kronos, en référence à Cronos de la mythologie Grecque, un titan dévoreur d'enfant ! Selon l'étude, l'étoile Kronos aurait puisé ses minéraux de planètes rocheuses qu'elle aurait dévoré. L'hypothèse est fondée sur le fait que les substances qui composent une planète rocheuse sont précisément les mêmes substances présentes de façon abondante sur Kronos. En effet, elle possède des niveaux exceptionnellement élevés de minéraux rocheux comme le magnésium, le silicium, le fer et l'aluminium.

Par ailleurs,il existe une minime abondance de substances volatiles, et les éléments habituellement présent sur ce type d'astre tels que l'oxygène, le carbone et l'azote sont absents de sa composition, ce qui ne fait que renforcer la théorie. D'après les calculs des chercheurs, l'étoile aurait dévoré 15 planètes semblables à la Terre, mais il serait aussi probable qu'elle ait englouti des planètes encore plus immenses, en plus faible quantité.

Des théories remises en cause depuis cette incroyable révélation

D'après Adrian Price-Whelan, les astronomes étaient persuadés que les étoiles naissaient avec des concentrations chimiques qui perdurent tout au long de leur vie. Mais depuis la découverte de Kronos, la recherche a permis de constater que ce n'est pas toujours vrai. Les théories risquent donc d'être fortement remises en cause dans les prochaines années à venir. #découvertes #Etoile