‘’L’expérience russe du sommeil’’. Cela ne vous dit peut-être rien. Et pourtant, il pourrait s’agir d’une expérience scientifique [VIDEO] des plus horribles…

5 personnes auraient été tenues éveillées pendant deux semaines, ce qui a permis aux chercheurs témoins de la scène d’étudier les effets de la privation de sommeil sur leurs corps et leurs esprits. Il s’agit d’une rumeur qui court depuis des années, rien ne prouve que cela ait bien eu lieu. Et pourtant, cette légende urbaine demeure tenace car, tout simplement, vraisemblable. Rappelons-nous que, durant la même période annoncée des faits, des scientifiques russes ont fait circuler un film qui montre des têtes décapitées de chiens maintenus en ‘’vie’’ grâce à un système artificiel de circulation du sang…

Rappel des faits : durant les années ’40, d’éminents scientifiques soviétiques auraient fait subir une expérience à des cobayes afin d’étudier les effets du manque de repos.

Les malheureux élus n’étaient autres que des prisonniers politiques considérés comme des ennemis de l’état. On leur promis la liberté s’ils pouvaient rester éveillés durant 14 jours. Ceux-ci furent enfermés dans une chambre et exposés à un gaz stimulant. Les prisonniers portaient des microphones et ils étaient observables grâce à un hublot. Seul des lits, une toilette, des livres, composaient l’intérieur de la pièce. De la nourriture étaient servie de façon régulière.

Peu d’évènements notables arrivèrent durant les 5 premiers jours, à part le fait que les discussions entre les détenus devenaient plus empreintes d’émotions et qu’ils commençaient à révéler toutes leurs pensées.

La situation se compliquât à partir du sixième jour, lorsque les cobayes commencèrent à devenir paranoïaque et à tous s’accuser pour leur enfermement.

Ils se mirent à émettre d’étranges murmures.

Une expérience scientifique russe qui tourne mal

Au bout de neuf jours, l’un des hommes se mit à crier et à courir dans tous les sens à travers la chambre. Il perdit sa voix après avoir trop pleurer. Deux autres détenus ont commencé à déféquer sur des livres et à les coller sur le hublot, ce qui les rendaient ‘’invisible’’ à tous observateurs extérieurs. Après 15 jours d’expérience, plus aucun bruit ne venait de la chambre. Seul l’indicateur d’oxygène fit comprendre aux scientifiques que les sujets étaient encore vivants. Les chercheurs [VIDEO] ont décidé d’entrer dans la pièce pour l’inspecter. Ceux-ci ont alors vu l’horreur. Les cobayes n’avaient plus touché à la nourriture depuis des jours et de la chair pendait de leurs corps. Ils ont commencé à se manger eux-mêmes. Certains de leurs organes internes étaient visibles à l’œil nu. Ils ont alors attaqué ceux qui venaient d'entrer dans la chambre. Des gardes furent tués par les assaillants.

La plupart des patients sont morts de leurs blessures et de la perte massive de sang, mais peu réagirent à la prise de piqures qui auraient dû les calmer en un instant. Les deux derniers survivants sont retournés dans la chambre expérimentale après des opérations chirurgicales. L’un d’eux est vite mort de fatigue, l’autre a attrapé un pistolet et a commencé à tirer sur les gardes encore présents. Un scientifique l’a abattu d’un coup de revolver. Les derniers mots du cobaye furent : ‘’Bientôt libre’’.

Rien ne prouve que cette expérience n’ait jamais eu lieu. Fiction ? Réalité ? Peu importe, ne sous-estimez jamais l’importance d’une bonne nuit de sommeil…