Bien que Youtube soit la plateforme vidéo la plus utilisée au monde, le service de Google n’est toujours pas rentable pour autant. Afin de vous pousser à passer à la caisse, le géant de la vidéo va adopter une technique qui a fait ses preuves : « Frustrer et séduire ».

Le plan de Google, vous inonder de publicité sur le service gratuit pour vous pousser à vous procurer un abonnement premium payant. Le coeur de cible n’est pas tant les vidéos de nos Youtubeurs préférés mais plutôt les vidéos et clips musicaux, qui représentent la majeure partie de la consommation des internautes sur YouTube et qui pourtant, rapporte très peu à Google en comparaison des offres de Musique en streaming comme Spotify, Deezer ou Apple Music.

« Frustrer et séduire », la stratégie de YouTube pour vous faire payer

La nouvelle cible de YouTube, ce sont bien sûr les consommateurs de musique sur le service.

Le directeur des services musicaux de la plateforme au logo rouge vif, Lyon Cohen, veut lancer une nouvelle stratégie pour développer l’offre musicale sur le service, en vous faisant payer.

La plateforme devrait ainsi augmenter drastiquement le nombre de publicité sur les vidéos musicales, avec en priorité les utilisateurs qui utilisent YouTube pour écouter les derniers tubes du moment. À l’instar des offres gratuites de Deezer ou Spotify, les internautes qui ne payeront pas verront leurs musiques se couper en faveur d’une publicité.

Ce nouveau service payant fait tout juste ses premiers pas aux États-Unis à l’heure actuelle. Son nom, YouTube RED, une offre premium avec des contenus inédits et exemptés de publicité pour 9,99$ par mois. L’offre premium de YouTube devrait être lancé prochainement dans une dizaine de pays supplémentaires, avec l’Europe en ligne de mire.

L’industrie musicale accuse la plateforme de ne pas bien rémunérer les artistes

Si YouTube veut vous faire passer à la caisse, c’est surtout parce que le service est majoritairement utilisé pour consommer de la musique, quand bien même il est totalement gratuit en comparaison des services de streaming musicaux comme Spotify, Deezer ou Apple Music.

C’est une concurrence déloyale selon YouTube, et un gouffre financier pour les maisons de disques qui perdent ainsi gros en distribuant leurs clips sur un service gratuit, qui ne rémunère que très peu les artistes en comparaison du nombre de vues parfois hallucinant que les clips engendrent.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite