Tout commence vers 5h50, où la première secousse sismique se fait entendre à l'aurore et ne manque pas de réveiller les habitations environnantes. Les équipes en charge de la surveillance du volcan ont pu percevoir "une augmentation du nombre de séismes d'intensité croissante". Loin d'être rassurantes, ces paroles alertent les populations du danger que représente actuellement le volcan. L'Institut Physique du Globe de Paris explique que cette crise est "synonyme d'une propagation du magma vers la surface".

A 6h ce matin, le Préfet de la région déclenchera le niveau 1 pour "éruption imminente", puis, 5 heures plus tard, dans les coups de 11h, le plan ORSEC (pour Organisation de la Réponse de Sécurité Civile) placera la Réunion au niveau 2, qui correspond à "éruption en cours". Le danger qui pèse sur La Réunion actuellement ne semble pas se calmer pour le moment, les équipes d'intervention chargées de secourir les personnes encore sur places ne vont pas tarder à réagir. L'accès reste évidemment restreint pour le moment, l'enclos du piton de la fournaise (la fameuse Caldeira) ainsi que les chemins de randonnée restent interdits au public.

Le piton de la fournaise va t'il causer des dégâts importants ?

Pour l'instant, rien n'est moins sûr, mais les équipes en charge de la surveillance du site restent évidemment aux aguets, car n'importe quel incident peut survenir désormais. Dans un communiqué, la préfecture précise que "l'éruption a eu sur lieu sur le flanc Nord [...] Aucune confirmation visuelle d'un début d'éruption n'a pu être faite pour l'instant". L'éruption, qui a lieu du côté du nez coupé de Sainte-Rose, laisse à peine percevoir de la lave pour le moment.

Habitué du fait, cette explosion volcanique n'est qu'une parmi les très nombreuses occasionnées par ce volcan.

En effet depuis le 17ème siècle le Piton de la Fournaise s'est réveillé au moins une fois tous les huit mois, ce qui en fait un des volcans les plus actifs au monde. L'alerte en cours ne devrait pas se prolonger trop longtemps et devrait permettre aux touristes de pouvoir visiter sans problème les lieux touristiques alentours. La préfecture, quant à elle, devrait donner des informations dans la soirée sur l'évolution de la situation, de ce fait tout sera en place pour éviter des débordements cette nuit.

Aucune victime ne devrait donc être à déclarer.

D'autres volcans actifs, comme l'Etna en Italie, représentent eux aussi un danger mineur pour les populations, habituées à ce genre de turbulences.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite