Une grande tristesse a envahi toute la gendarmerie nationale ce matin. Le colonel Arnaud Beltrame, l'homme qui a pris la place de l'otage lors de l'attaque du Super U de Trèbes, hier, est décédé cette nuit des suites de ses blessures. Le gendarme avait proposé à l'attaquant islamiste de prendre la place d'une femme qu'il avait pris en otage. Ce gendarme de 45 ans laisse derrière lui une fiancée avec qui il devait se marier au mois de juin prochain.

Cet acte de bravoure a été salué unanimement par toute la classe politique et par des millions d'anonymes. Le Colonel Beltrame a su accomplir son devoir jusqu'au bout, rappelant, qu'"il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu'on aime".

Arnaud Beltrame : un colonel et un héros

Le colonel Beltrame a fait preuve d'un courage extraordinaire. Alors qu'il était avec ses hommes durant l'attaque du Super U de Trèbes hier, le Colonel a négocié avec l'attaquant pour libérer des otages et prendre leurs places. Il avait laissé son téléphone portable ouvert sur la table. C'est au moment où le coup de feu est parti que le GIGN, qui était présent sur les lieux, a donné l'assaut.

Depuis ce coup de feu, le lieutenant-colonel luttait contre la mort. Il est décédé dans la nuit, des suites de ses blessures.

Comme nous l'apprend TF1, il avait pu recevoir les derniers sacrements de la part du prêtre qui devait le marier au mois de juin. Les hommages se sont succédés, chacun saluant un héros, un homme brave et courageux. Emmanuel Macron a publié ce matin ce message sur Facebook : "Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame est mort au service de la nation, à laquelle il avait déjà tant apporté. En donnant sa vie pour mettre un terme à l’équipée meurtrière d’un terroriste djihadiste, il est tombé en héros."

Le Colonel Beltrame : un gendarme et un homme valeureux

Arnaud Beltrame est sorti major de la promotion de St Cyr "Campagne d'Italie".

Après avoir été déployé sur plusieurs terrains d'opération, il fait partie de 7 gendarmes retenus sur les 80 pour rentrer au GSIGN (le GIGN actuel). Il est envoyé en Irak où il y reçoit la médaille de la valeur militaire avec citation à l'ordre de la brigade.

Le Colonel Beltrame, de part son acte de bravoure, a sauvé une vie, celle de la femme qui avait été prise en otage. Il a aussi montré ce qu'est un homme qui connaît le sens du devoir, qui montre ce qu'est un homme, toujours prêt à servir. Son sacrifice ne sera pas oublié et la France, comme le rappelle Emmanuel Macron doit honorer sa mémoire.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite