Le Cancer du colon se développe à partir des cellules situées sur la paroi interne du colon. Il s'agit du 3ème cancer le plus fréquent et de la 2ème cause de décès en France. Les cancers colorectaux sont des tumeurs malignes dont le type histologique est un adénocarcinome lieberkünien dans la majorité des cas. Dans 70% des cas, la tumeur se développe dans la partie terminale du gros intestin qu'on appelle le colon sigmoide.

Le dépistage consiste en un test immunologique rapide et indolore qui vise à déceler la présence du sang humain dans les selles. Certains polypes ou cancers provoquent des saignements minimes (occultes) impossibles à voir à l'œil nu.

Publicité
Publicité

Il doit être envoyé dans les 24h au laboratoire. Le résultat sera prêt dans les 15 jours. Si le test est négatif, cela signifie que les saignements sont absents. Il n'y a pas de cancer ou de lésions pré-cancéreuses mais il faut noter que certains polypes ou cancers qui ne saignent pas ne sont pas diagnostiqués par ce type de test. Si le test est positif, cela signifie que le sang est présent mais ça veut pas dire qu'un cancer est présent. Une coloscopie sera faite pour connaître l'origine des saignements.

Cancérologie - Cancer du colon - francheville-perigord-sante.fr
Cancérologie - Cancer du colon - francheville-perigord-sante.fr

La coloscopie constitue l'examen de référence. Réalisée par un gastro-entérologue avec la présence d'un anesthésiste réanimateur, cette technique consiste à visualiser tout le l'intestin et à diagnostiquer une éventuelle lésion précancéreuse. Cela permet aussi d'enlever certains polypes avant qu'ils ne dégénèrent en cancer.

En quoi consiste son traitement?

La chirurgie est le traitement de référence du cancer colorectal. L'intervention consiste à enlever la tumeur et les tissus avoisinants éventuellement infiltrés par des cellules cancéreuses avec une marge de 5 cm autour de la tumeur.

Publicité

Des séances de chimiothérapie ou de radiothérapies peuvent être prescrites après l'analyse microscopique du cancer et des ganglions enlevés. Lorsque le cancer se trouve à proximité de l'anus, ce dernier risque d'être enlever. Une colostomie sera mise en place, une fois que le rectum a été enlevé. Avec le progrès de la chirurgie combinée à la chimiothérapie, le recours à la colostomie a diminué ces dernières années. La radiothérapie est utilisée lorsqu'il s'agit d'un cancer du rectum. Cette dernière, consiste à réduire le volume tumoral et à diminuer les récidives locales.

Nouvelles molécules biologiques pour le traitement du cancer colorectal

Actuellement, de nouveaux médicaments biologiques innovants s'attaquent à une fonction spécifique de la cellule cancéreuse. Généralement combinés avec la chimiothérapie ou prescrits seuls en cas d'échec de cette dernière, ces molécules ont révolutionné le Traitement du cancer colorectal en provoquant moins d'effets secondaires. L'Avastin cible l'angiogénèse alors que l'Erbitux et le Vectibix ciblent les récepteurs messagers des cellules.

Publicité

Lire la suite et regardez la vidéo