Nombreux ont été les Français à offrir ou recevoir des cadeaux high-tech pour Noël. Des objets aussi coûteux que fragiles, quand ils ne sont pas tout bonnement indispensables à notre vie quotidienne. Pour ne pas faire face à des déconvenues (casse, vol...), souscrire une assurance, comme celle que SFAM, Gras Savoye et Azurion proposent, peut être la solution.

Smartphones, tablettes numériques, objets connectés : autant de cadeaux qui ont, à n’en pas douter, à nouveau trouvé leur place sous le sapin de Noël de nombreux Français.

Autant d’objets souvent chers et fragiles, quand ils ne contiennent pas, comme nos téléphones mobiles, de nombreuses données aussi personnelles que sensibles. Malheureusement, aucun de ces objets n’est immunisé contre la casse, la perte ou le vol. Alors, pour ne pas dissiper trop vite la magie de Noël, l’assurance s’impose.

SFAM, Gras Savoye et Azurion assurent vos précieux objets

Un moment d’inattention, et votre téléphone dernier cri vous échappe des mains. Pas de panique : votre assurance multirisque habitation, ou celle adossée à votre carte bancaire, peuvent éventuellement entrer en jeu ; mais les exclusions de garantie sont légion.

Vous pouvez aussi avoir eu le réflexe de souscrire, généralement lors de l’achat de votre appareil, à une assurance « affinitaire », c’est-à-dire attachée à un objet en particulier et proposée par des sociétés comme Azurion, Gras Savoye ou encore SFAM.

Une offre un peu plus chère que vos assurances traditionnelles, mais dont les garanties et services sont sensiblement plus larges qu’un simple remboursement, et couvrent, par exemple, le dépannage ou le remplacement à neuf de votre appareil.

Si vous n’êtes pas convaincus, sachez que, selon une étude Harris Interactive, plus de sept Européens sur dix (73 %) ont déjà franchi le pas et contracté au moins une assurance affinitaire.

Une solution qu’ils estiment rentable (à 42 %) et sécurisante (à 32 %). Sans surprise, et en raison de l’essor du e-commerce et du multimédia, le secteur s’envole. SFAM, le leader du marché, a ainsi enregistré une croissance de 2400% sur les cinq dernières années.

Avoir les bons réflexes

Gage de sérénité, souscrire à une assurance affinitaire est donc un acte de plus en plus largement adopté par les consommateurs et utilisateurs de smartphones. Mais que l’on soit assuré ou pas, certaines précautions sont indispensables en cas de perte ou de vol de téléphone.

La première consiste, évidemment, à verrouiller son appareil, à l’aide d’un mot de passe suffisamment compliqué. Beaucoup de constructeurs de mobiles fournissent également une sorte de « mouchard » intégré, qui permet de repérer le téléphone à distance, de le faire sonner et d’accéder aux données qu’il contient afin, éventuellement, de les effacer, comme la fonction « Localiser » présente sur les appareils de la marque Apple.

Pour les plus « geek », ou les utilisateurs professionnels dont le mobile contient des données sensibles et confidentielles, le chiffrement s’impose ; une option disponible quel que soit le système du téléphone.

Il est également nécessaire de contacter rapidement le service client de son opérateur afin de signaler la perte ou le vol, et de recevoir une nouvelle carte SIM. Enfin, en cas de vol, le dépôt d’une plainte auprès des forces de l’ordre sera indispensable pour faire jouer une éventuelle assurance.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite