Le lupus cutané est une Maladie auto-immune chronique, qui survient lorsque le système immunitaire s'attaque aux cellules de l'organisme et les détruit. Cette maladie inflammatoire se localiserait préférentiellement au niveau de la peau et toucherait 70 à 85% de l'ensemble des patients souffrant du lupus érythémateux.

Comment reconnaît-on le lupus cutané ?

Le diagnostic repose sur un ensemble de signes cliniques et biologiques qui peut varier d'un patient à l'autre. Une prise de sang peut être contributive.

Publicité

On recherchera une leucopénie ou une thrombopénie, mais c'est la recherche des auto-anticorps anti-ADN ou d'anti-Sm qui est spécifique de la maladie. L'association de plusieurs signes permettra de confirmer le diagnostic.

Différentes formes du lupus

Il existe trois formes de lupus cutané dont le diagnostic est confirmé par une biopsie de la peau et par la recherche d'anticorps spécifiques. On a le lupus aigu qui se présente sous forme de lésions rougeâtres en relief peu ou pas douloureuses, se manifestant par un érythème facial en forme de loup. Cette dernière est associée à un lupus systémique dans 90% des cas.

Les formes subaiguës et chroniques posent plus de difficultés. Le lupus subaigu survient après une exposition aux rayons UV. Il est associé dans 50% des cas à un lupus systémique, tout en évoluant indépendamment de ce dernier avec des lésions très particulières annulaires ou semblables au psoriasis.

Une étude a montré une plus grande proportion de fumeurs chez les patients atteints de lupus cutané en comparaison à des patients non fumeurs (73% contre 49%), le sexe masculin serait le plus touché.

Publicité

De plus, les patients fumeurs souffrant de lupus cutané avaient une mauvaise réponse à l'hydroxychloroquine sans qu'aucune explication scientifique ne soit retrouvée. Après un sevrage tabagique, certains patients ont montré une nette amélioration des lésions avec une réapparition à la reprise de ce dernier, alors que d'autres ne notent aucun changement.

Quelle stratégie thérapeutique est adaptée ?

L'éviction des expositions solaires est indispensable. Il est recommandé d'appliquer une photoprotection externe (crème solaire).

Le traitement du lupus cutané fait appel aux antipaludéens de synthèse essentiellement l'hydroxychloroquine 400 mg/jr qui permet une amélioration nette des lésions dans 80% des cas. En cas de résistance au Traitement, une association des antipaludéens de synthèse est recommandée. En cas d'atteinte viscérale, un traitement plus agressif sera systématique.