Généralement quand on est jeune, on pense toujours que des pertes de mémoire seraient un signe annonciateur d'Alzheimer. Néanmoins, contrairement aux idées reçues, des scientifiques semblent avoir prouvé le contraire. Selon eux, les tests menés et les résultats obtenus sur des souris, montrent que si votre mémoire vous joue des tours, cela ne veut pas dire que votre cerveau fonctionne mal. Il nous est tous arrivé d'oublier un prénom, un numéro de téléphone, l'endroit où vous avez posé la télécommande mais ce n'est aucunement un début d'Alzheimer.

Par ailleurs, de nouvelles recherches faites sur la maladie montrent qu'un nouveau gène a été découvert ce 22 juin et pourrait bien apparaître comme un marqueur précoce d'Alzheimer.

Les gens qui oublient facilement sont plus intelligents

Premièrement, il ne faut pas céder à la panique si vous oubliez des faits. Une étude a été réalisée en 2017 par Paul Frankland et Blake Richards, chercheurs à l’Université de Toronto. Les résultats obtenus on permis de démontrer qu'une perte de mémoire serait plutôt signe d'une plus grande intelligence. Si l'on dit souvent qu'il est recommandé de mettre la théorie en pratique, c'est exactement ce qu'ont fait les deux chercheurs. Bien évidemment, comme dans de nombreux centres de recherches, les deux scientifiques ont fait leurs tests sur des animaux, plus spécifiquement sur des souris. Pour cela, deux groupes ont été créés et leur comportement a été analysé.

Dès lors, un produit faisant oublier la mémoire a été donné à un groupe et pas à l'autre. Le comportement des souris est sans appel, les souris dépourvues de mémoire trouvent rapidement le chemin de la sortie. Cela renforce donc la théorie mise en avant par les scientifiques.

Alzheimer, un gène de déclenchement précoce découvert

La maladie d'Alzheimer est comme de nombreuses maladies, terrible pour les personnes qui en sont atteintes et pour les familles qui doivent vivre avec. En effet, la perte de mémoire totale, le fait de ne pas reconnaitre un proche et de recommencer tout de zéro ou presque, est un sentiment bien compliqué à accepter.

Ce 22 juin, une étude publiée dans JAMA Neurology déclare que des scientifiques ont fait la découverte d'un nouveau gène qui serait l'élément déclencheur de la maladie, le gène RBFOX1.

Aujourd'hui, plusieurs millions de personnes sont touchés par la maladie, on recense trente six millions (36) de personnes atteintes dans le monde. Une équipe de chercheurs vient de publier des travaux de recherches. C'est dans l'Université de Columbia, aux Etats-Unis, que l'étude a été menée. Les résultats de cette dernière ont été publiés sur JAMA Neurology. Que cela rassure certains de nos lecteurs, on rappelle donc qu'oublier facilement des choses prouve que le cerveau fonctionne bien et non pas que vous serez dans le futur, porteur d'Alzheimer.

Ne manquez pas notre page Facebook!