Demain sera organisé un hommage populaire à l'un des plus grands artistes français de notre temps, si ce n'est de l'histoire de la chanson, si on compare son palmarès avec celui de ses contemporains ou même de ses prédécesseurs. Soixante ans de carrière, 110 millions d'albums vendus, plus de trente films, plus d'un millier de chansons, cinquante albums, 29 millions de personnes qui l'ont vu sur scène, 700 mille personnes qui ont assisté à son concert de la tour Eiffel en 2009, neuf dates au Stade de France.

Le symbole d'une époque

Il est difficile de comprendre l'émoi provoqué par la mort [VIDEO]de Johnny Hallyday [VIDEO]dans toute la France si on ne se rattache qu'à la personne.

On lit de part et d'autre qu'il n'était qu'un chanteur comme un autre, et que certaines personnes trouvaient ridicule la tristesse ressentie par certains. Or ils omettent totalement le fait qu'en pleurant la mort de Johnny, ces hommes et ces femmes pleurent la mort de ce qu'il représentait à leurs yeux. Sa carrière exceptionnelle, longue de plus de soixante ans, a traversé de nombreuses époques, de nombreuses modes, tout en réussissant à marquer de sa patte indélébile le paysage musical français. Il a ainsi accompagné la vie de nombreux français, séduisant toutes les générations l'une après l'autre. Chaque français a au moins une chanson en tête qui lui vient de son répertoire. Il est le reflet de nombreux souvenirs, d'une enfance révolue, d'une vie qui passe et de moments complices, que ce soit en famille ou entre amis.

Plus que l'homme, ce sont les souvenirs qui lui sont rattachés que les Français pleurent. Sa mort marque ainsi celle de certains de nos souvenirs, nous rappelant cruellement que tout a une fin. Ce n'est donc pas l'individu qui est uniquement pleuré, mais tout ce qu'il symbolise chez chacun de ceux qui le pleurent.

Demain aura lieu un hommage national sur les champs Élysée, ou "populaire" comme les organisateurs préfèrent le préciser pour bien mettre en avant l'adhésion surnaturelle de la population française qu'il avait provoquée tout au long de sa carrière. Ainsi, hommes et femmes pourront lui dire un dernier adieu et le remercier pour tout ce qu'il leur aura apporté. Plus de 600 motards l'accompagneront, dernier hommage envers cet inconditionnel de la moto et ancienne égérie de Harley Davidson en France. Le président français fera un bref discours en son honneur. Le chanteur aura droit à une procession religieuse à l'église de la Madeleine puis sera inhumé à St Barthélemy. Adieu Johnny, et merci pour tous ces bons souvenirs. #Johnny Hallyday #Musique