Le 31 janvier est certainement un rendez-vous à ne pas manquer pour tous les passionnés d'astronomie [VIDEO]. En effet, nous aurons l'occasion d'observer trois phénomènes liés à l'astre Sélène, autrement dit la LUNE. En effet, pour la première fois depuis 150 ans, nous pourrons admirer cet étrange phénomène à plusieurs endroits du globe. La Lune, habituellement grise ou blanche selon la luminosité, verra sa couleur prendre des teintes assez inattendues.

Le Nouvel An 2018 nous avait déjà réservé un beau spectacle avec le phénomène lunaire appelé "super lune". Elle est apparue plus grande qu'à l'accoutumée pour les observateurs du ciel, du fait de sa position, car elle était placée près de son « périgée » sur son orbite elliptique.

En vulgarisant, la Lune était positionnée à un point de sa trajectoire qui est situé au plus près de la Terre.

Apparition de la "super Lune bleu sang"

Bien que le nom nous fasse penser à un phénomène de Science-fiction, il sera bien présent le 31 janvier. Nous allons donc le décrire pour expliquer ce qu'il en sera. La Lune sera plus grosse de 14% et 30% plus lumineuse par rapport à d'habitude, du fait une fois encore de son emplacement, car elle sera positionnée une seconde fois pour le mois de janvier à son périgée. Sauf qu'à la différence de la "super Lune" du Nouvel An, deux autres événements s'y ajouteront. C'est cette superposition de phénomènes qui en fait un événement rare, apparu pour la dernière fois il y a 150 ans.

En effet, elle sera également sujette à une éclipse lunaire. Bien qu'elle soit appelée "Lune bleue", la lumière du Soleil lui donnera une teinte rouge ou orange foncé, d'où l'ajout du terme "sang".

Cette teinte sera causée par l'entrée de la lumière indirecte du Soleil dans l'atmosphère qui filtrera la lumière bleue qui sera diffusée. Il faudra ainsi se trouver à l'extérieur de l'atmosphère si nous voulons contempler la lumière bleue qui sera émise.

Malheureusement pour nous, en France, elle ne sera observable que dans le sud du pays, et avec de la chance, à cause de mauvaises conditions météorologiques. Par contre, elle sera parfaitement visible à partir de l’ouest de l’Amérique du Nord puis le Pacifique et l’Asie de l’Est. Certains scientifiques ont même avancé l'idée que la couleur de la Lune sera perçue différemment selon l'endroit du globe où on la regardera, du fait de la composition de l'atmosphère que les rayons lumineux traverseront.