De nombreuses vidéos ont circulé sur les réseaux sociaux, montrant un phénomène étrange dans le ciel de Floride, et de nombreuses personnes s'empressèrent d'y voir des traces d'un vaisseau extra-terrestre. Il s'est avéré que ces traces "d'objet volant non identifié" provenaient en réalité du lancement d’une fusée par la société #SpaceX. Très peu d'informations ont fuité sur ce satellite, que ce soit sur ses objectifs ou son utilisation. Le Pentagone et SpaceX ont voulu garder le silence sur la nature de ce lancement. Ils ont uniquement mentionné le nom de code de la mission : Zuma. C'est en effet la troisième fois que le gouvernement des États-Unis emploie la société californienne SpaceX, détenue par Elon Musk [VIDEO], pour effectuer l'envoi d'une mission secrète en orbite.

Les deux premières missions étaient constituées par l'envoi d'un satellite-espion et d'un avion spatial X-37B de l’US Air Force.

Échec de la mission Zuma ?

La fusée Falcon 9 a donc décollé dimanche dernier à 20h, heure locale en Floride, transportant un mystérieux engin qui semble être un satellite-espion selon plusieurs sources. L'engin spatial a donc été mis en orbite dimanche dernier. Le premier étage de la fusée avait été récupéré avec succès par la société SpaceX. Malheureusement la suite n'a pas été aussi concluante pour la mission Zuma. Comme elle est classifiée, sa trajectoire ainsi que la mise en orbite du satellite par le deuxième étage n'ont pas été communiquées. Il semblerait, selon différentes sources, que l'étape de mise en orbite ne se soit pas déroulée comme prévu. Le deuxième étage n'aurait pas réussi à lancer le satellite sur la bonne trajectoire.

D'autres sources indiquent que le satellite ne s'est pas détaché du deuxième étage qui serait revenu dans l'atmosphère pour tomber dans l'océan Indien. La société d'Elon Musk n'a pas voulu émettre de commentaires sur ces rumeurs, nous ne sommes à l'heure actuelle toujours pas informés sur la réussite ou l'échec de la mission Zuma, même si l'échec semble devenir de plus en plus une certitude.

Néanmoins, si échec il y a, il semblerait qu'il ne soit pas du fait de SpaceX, mais de la société de défense Northrop Grumman, qui avait pour tâche la production et la conception de l'opération du satellite-espion. Le journaliste spécialiste Peter de Selding a affirmé que le satellite serait mort en orbite, ce qui confirmerait les accusations contre le groupe Northrop Grumman. Nous en saurons peut-être davantage les prochains jours. #Elon Musk