Nordahl Lelandais est le principal suspect dans l'affaire de la disparition de la petite Maëlys [VIDEO] de Araujo, le 27 août 2017 à Pont-de-Beauvoisin (Isère). Mais les deux juges d'instruction en charge du dossier ont bien du mal à dissimuler leur agacement face aux contradictions de l'ex-militaire.

Le suspect en contact avec Maëlys ?

Le 3 septembre 2017, lors de la première audition de Nordahl Lelandais, les magistrats ont le sentiment que l'homme de 34 ans les mènent en bateau. Jamais déstabilisé, l'homme ne cesse de leur livrer un récit incohérent. Lorsque les juges d'instruction révèlent un élément crucial de l'enquête, à savoir la présence de l'ADN de Maëlys dans son véhicule [VIDEO], le suspect prétend avoir été en contact avec la fillette pendant la soirée de mariage : "J'ai parlé avec cette petite fille quand j'étais à table en présence de sa maman".

Une version toutefois contestée par la mère de Maëlys.

Toujours selon le suspect, ce dernier recroise la petite brune sur le parking de la salle des fêtes. Il confie aux enquêteurs que Maëlys et un camarade étaient montés dans sa voiture, côté passager. Pourtant, les traces génétiques de la fillette, mélangées au sien, ont été retrouvées côté conducteur. "Je ne me rappelle pas l'avoir touchée" affirme Nordahl Lelandais.

Pourquoi le suspect numéro dans cette affaire de Disparition avait-il omis de relater cet épisode lors de sa première garde à vue ?