Depuis deux jours, la France grelotte. De fortes chutes de neiges ont touché tout le nord de la France [VIDEO] dans la nuit de mardi à mercredi provoquant le chaos sur les routes et une soirée de galères dans les transports. L'Ile de France s'est retrouvée paralysée en quelques heures. Certaines écoles avaient évacué leurs élèves et les professeurs dès le milieu d'après-midi voyant la #Neige s'accumuler dans les rues. Mais des milliers de travailleurs moins chanceux ont fini leurs journées bloqués dans leur voiture pendant des heures interminables, fait le pied de grue sur des quais de RER ou TER espérant un train qui n'arriverait jamais, ou pire, passer la nuit sur un lit de camp dans un gymnase en attendant que les voies soient dégagées.

De quoi se dire que ce mercredi, c'est impossible d'aller travailler.

Est-ce bien légal?

Bonne nouvelle! vous avez tout à fait le droit de ne pas pouvoir aller travailler. Il existe même une disposition légale de l'administration française qui vous confère ce droit: " l'absence ou le retard du salarié en cas d'intempéries (tempêtes, fortes chutes de neiges) n'est pas une faute s'il lui est impossible de se rendre au #Travail". Alors que lundi et hier matin, on se moquait des chaines infos qui nous rabâchaient en boucle leurs histoires de chutes de neiges et de routes verglacées, ce matin on est bien content d'appeler au bureau pour dire "désolée, je ne peux pas venir à cause de la neige". Car effectivement pour certains, les conditions sont réunies pour rester au sec.

Pas de sanction en cas de retard ou même d'absence si les routes sont impraticables ou les transports en commun bloqués. Douze centimètres de neige à Paris, vingt centimètres en banlieue claironnés sur les chaines télé suffiront donc à vous octroyer une journée de #congés!

Comment se justifier? Est-on payé?

La seule obligation légale est de prévenir votre responsable. Si vous pensez qu'il doute de votre bonne foi et que si, si, vous avez vraiment tout essayé pour venir travailler, n'hésitez pas à prendre un selfie dans votre voiture enneigée, photographier un écran d'horaire de RER A qui stipule "train annulé / retardé/ disparu des écrans-on ne sait pas pourquoi" etc...Vous pouvez aussi plaider des chutes de neiges ultra localisées pile sur votre ville mais dont on n'a pas encore parlé à la télé...Ceci étant, une journée non travaillée est une journée non payée. Votre employeur n'est pas tenu de rémunérer vos journées d'absence sauf si la convention collective le prévoit. Essayez de demander à la récupérer pour faire preuve d'engagement et de sérieux? Sinon sachez que cette journée couette-chocolat chaud sera retenue sur votre salaire, vos potentielles primes et avantages en nature.

Dernière possibilité: exercer son droit de retrait . Si vous estimez qu' "il est dangereux de prendre l'autoroute verglacée, le salarié peut exercer son droit de retrait et refuser un déplacement professionnel" Art.4131-1 du Code du Travail. [VIDEO]

Et, si malheureusement vous prenez connaissance de ces informations légales trop tardivement et que vous êtes donc attablé à votre bureau, transi de froid car vous POUVIEZ aller travailler ce matin, sachez que de nouveaux épisodes neigeux sont prévus.