Nicolas Hulot plaide une "erreur d'évaluation". Ce matin, l'Obs révélait que le ministre de la Transition Ecologique était sommé de s'expliquer sur sa dernière déclaration de Patrimoine : il possède une villa en Corse estimée entre 2 et 5 millions d'euros en été 2016 mais qui, selon le ministre, ne vaudrait que 1,05 million d'euros. L'ancien présentateur télé n'en n'est pas à sa première erreur. Il avait oublié de déclarer 150 000 euros il y a quelques années. Mais qu'il se rassure, il n'est pas le seul à faire des erreurs. Voici la liste non exhaustives des personnalités politiques qui n'avaient certainement pas du prendre des experts de l'immobilier pour faire évaluer leurs biens.

Les membres du gouvernement actuel

Nicolas Hulot est le champion en titre du grand écart entre la valeur déclarée et la valeur réelle de son patrimoine. Mais trois de ses camarades au gouvernement se sont aussi fait rappelés à l'ordre.

Nicole Belloubet a eu la primeur d'utiliser le "droit à l'erreur" mis en place par le gouvernement. La Garde des Sceaux a oublié de déclarer 300 000 euros de patrimoine. Elle ne s'est pas souvenue qu'elle possèdait deux appartements à Paris et une maison dans l'Aveyron.

Gérard Collomb a été contraint de revoir à hauteur de 315 000 euros la valeur de sa société immobilière. L'actuel ministre de l'intérieur l'avait estimé à 50 000 euros seulement.

Geneviève Darrieussecq a du, quant à elle, quadrupler la valeur de ses parts dans une SCI.

La secrétaire d'état auprès du ministre des Armées avait estimé leur valeur a 25 000 euros mais après rectification, elles vaudraient 106 268 euros.

L'ISF et les déclarations erronées des politiques

Il semblerait que les problèmes déclaratifs de patrimoine soient récurrents parmi nos gouvernants. Certains d'entre eux ont bien régularisé, d'autres non, plaidant toujours leur bonne foi et les erreurs d'estimation.

Emmanuel Macron, le président de la République a été redressé sur sa maison du Touquet. Epinglé par le fisc, il avait du rattraper 10 000 euros après la réévaluation de sa résidence secondaire.

La HATVP avait sommé Jean Marie Le Guen de s'expliquer sur la sous-évaluation de son patrimoine. L'ancien secrétaire d'état chargé des relations avec le parlement aurait minoré sa valeur de 700 000 euros. Ce dernier avait évidemment démenti mais apporté les modifications nécessaires.

Le couple Hollande- Royal avait été contraint à un rattrapage de leur ISF de 10 000 euros. Le fisc français avait démontré que l'ancien président de la République et sa compagne avait largement sous évalué leur villa à Mougins dans les Alpes Maritimes divisant ainsi leur ISF par...

7.

Nicolas Sarkozy possède un duplex à Neuilly qui serait estimé à 300 000... L'ancien président déclarait à l'époque que le fisc avait diligenté une enquête et que telle était bien la valeur de cet appartement. Personne n'a jamais pu voir copie de ce rapport.

Avec cette nouvelle affaire, le gouvernement se retrouve dans l'embarras pour la seconde fois dans la même semaine. Après Gérald Darmanin, Nicolas Hulot est sommé de s'expliquer et de se justifier. Et l'on découvre aussi que le ministre de l'écologie que l'on pensait si proche des Français, est multimillionnaire [VIDEO] et tente encore une fois de frauder le fisc. L'exemplarité et la transparence sont de nouveau mises à mal provoquant stupeur et consternation de la population.