Le harcèlement scolaire a toujours existé. Ce n'est que depuis quelque temps que les médias en parlent suite aux nombreux suicides d'adolescents. Certes les médias ont enfin décidé d'en parler mais uniquement après la révélation d'un taux de suicide exorbitant en raison de ce phénomène. École primaire, collège, lycée et même université, le harcèlement scolaire est un problème extrêmement grave dans notre société et personne n'est épargné.

Cet harcèlement psychologique qui peut devenir physique marque une vie et malheureusement parfois la prend. Une victime est marquée à vie, bien qu'adulte et menant une vie dite "normale" aux yeux des autres, cette personne n'oublie jamais cet acharnement et l'injustice qui a régné. Ces jeunes qui par la suite deviennent des adultes cyniques et méfiants ont pour la plupart rencontré des problèmes d'ordres psychologiques.

Phobie sociale et scolaire

Dans un premier temps, la phobie scolaire. Le jeune a peur de se rendre en cours, il prétend être malade, passe ses journées dans la rue en attendant de pouvoir rentrer chez lui, n'arrive pas à étudier, évite les récréations (pauses, intercours), reste dans les toilettes afin d'éviter la confrontation, quitte la salle de cours le premier, arrive devant la salle de cours le premier, il est toujours pressé car il n'a qu'une seule envie : que cette journée se termine.

Puis vient la phobie sociale, maladie qui devrait être davantage prise au sérieux qui empêche les gens d'avoir des interactions sociales en raison d'une peur démesurée d'autrui, de la foule, des endroits très fréquentés et reste alors chez eux se sentant en sécurité uniquement dans leur zone de confort.

Conséquences psychiques

La dépression. Elle touche plus de gens que vous ne l'imaginez. Votre voisin, votre facteur, votre cousine, votre compagnon, votre collègue de travail, cette maladie est grave et ne se soigne pas en un claquement de doigts. Il y a une énorme stigmatisation sur la dépression, souvent considérés comme "des fous", "des tarés" et autres qualificatifs péjoratifs donnés par des ignorants.

La dépression mène à la scarification, à l'auto médication, à l'alcoolisme, aux comportements à risques, à une sexualité débridée, aux fréquentations dangereuses et enfin à la mort. Tout commence par une bande de jeunes sans morale ni scrupules mal éduqués qui décident de s'acharner sur un ou une camarade de classe.

Le harcèlement ne s'arrête pas à l'école, il continue à la maison, entre la violence verbale, les humiliations publiques, les rumeurs mensongères, les crimes de haine, la propagande sur internet, les appels insultants, les menaces, les intimidations, rien n'arrêtent ces dégénérés qui se frottent les mains à l'idée que leur "proie" en vienne au suicide.

L'âge n'est pas une excuse, c'est beaucoup trop facile de mettre ça sur le dos de l'âge, ces jeunes sont parfaitement conscients de leurs actes et des conséquences.

Vient alors dans un certain cas où les parents sont alors en courant de ce que vit leur enfant et décident de voir le CPE et le principal mais hélas soyons francs une bonne fois pour toute : ça ne fonctionne pas. La victime n'est prise au sérieux face à un groupe, le CPE et le principal en déduisent immédiatement que le problème vient de la victime et l'histoire s'arrête là. Les années passent, chacun a eu une évolution différente : certains s'en sont sortis et mènent une vie correcte voir fabuleuse car ils se sont servis de cette expérience pour se battre et réussir dans leur domaine. Mais malheureusement les plus nombreux se sont suicidés et vivent une "vie" que l'on ne souhaite à personne.

Les séquelles sur l'adulte

Cependant n'oubliez pas que les victimes d'harcèlement scolaire qui aujourd'hui s'en sont très bien sorties sont bel et bien marqué et cela se voit dans leur comportement, la façon dont ils observent les choses et leur ressentie. C'est une cicatrice qu'un laser ne pourrait pas retirer, c'est à vie. Ces gens qui ont détruit des vies, vivent confortablement et ont complètement oublié le crime (oui c'est un crime) qu'ils ont commis.

Si votre bourreau rit aujourd'hui, sachez qu'il ne rira pas toute sa vie. Et toute l'eau bénite du monde ne sera jamais suffisante pour le laver de ses péchés. La haine engendre la haine. L'espoir est un mendiant, le courage traverse tout sans exceptions.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite