Le bébé a les capacités de communiquer dès la naissance. En effet, le nouveau-né peut imiter des expressions faciales mais aussi des gestes et des sons.

Dès le 2ème mois, le nourrisson est capable d'interagir avec sa mère tour à tour. Il s'agit du "turn-taking" qui consiste à une "conversation" durant laquelle le bébé va communiquer avec elle selon un tour de parole.

Comment favoriser les échanges avec lui et l'aider à développer sa communication ?

L'attention conjointe est la capacité à partager l'attention sur un objet ou une personne observés en même temps par deux personnes.

Les gestes symboliques sont ceux qui transmettent indirectement un sens de manière consciente ou non à un interlocuteur. Ces deux situations réalisées simultanément entre un parent et un bébé aident les nourrissons, dès l'âge de 1 an, à développer leur langage.

En effet, il arrive souvent que les nourrissons regardent un objet et qu'ils lui portent une attention particulière. Lorsque le parent, ou un autre partenaire social, pointe son doigt en direction de l'objet et qu'en même temps il dénomme cet objet, il contribue à la fois à leur capacité de communication gestuelle, au développement de leurs compétences sociales et cognitives et à l'enrichissement lexical du bébé. Vers l'âge de 17 mois, le petit enfant commence à pointer son doigt vers un objet en le dénommant.

Il réalise alors, en même temps que ses gestes, des "holophrases" c'est à dire plusieurs syllabes dites en un seul élément qui constituent une sorte de phrase. Par la suite il pourra prononcer des combinaisons de mots.

Le langage adressé au bébé (LAB)

Les nourrissons ont une préférence pour le LAB plutôt que le langage adressé à l'adulte. En effet, lorsque les parents leur parlent ils prennent une voix "musicale", très prosodique et adaptent leur manière de communiquer au fur et à mesure que leur bébé grandit, et aussi selon son attention, sa motivation et son état émotionnel.

Ne manquez pas les dernières informations!
Cliquez sur le sujet qui vous intéresse le plus. Pour ne rien manquer, nous vous tiendrons informé des dernières informations sur le sujet.
Femmes

Il ne s'agit pas d'utiliser un langage enfantin (onomatopées, tons enjoués…) mais, comme le souligne Patrick Ben Soussan, pédopsychiatre, de "parler normalement", avec "une parole authentique". Egalement, il est important d'avoir un langage riche et diversifié sur le plan lexical pour le stimuler et continuer de captiver son attention.

A l'âge de 1 an : les premiers mots

La parole n'est pas encore complètement acquise et le contexte n'est pas toujours approprié.

L'enfant va commencer à utiliser des mots pour une situation donnée qui se déroule au moment même où il interagit. Cependant ils sont assez déformés par rapport à leur réelle prononciation.

Ce proto-langage peut être partagé par le parent. En se montrant à son écoute, il va favoriser la compréhension du sens des mots que leur enfant souhaite leur communiquer. Plus tard, le mot pourra être utilisé en dehors d'une situation donnée, hors contexte.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite