À Marseille, un enfant de 9 ans est mort après avoir été en contact avec le Coronavirus. Son médecin révèle qu’il avait fait un malaise à son domicile, selon des propos rapportés par le journal La Provence ce vendredi 15 mai. S'il n'a pas développé les symptômes liés au Covid-19, l'enfant est décédé après une "atteinte neurologique liée à un arrêt cardiaque" selon le Professeur Michel, chef du service de réanimation pédiatrique de La Timone à Marseille.

Des informations qu'il faut cependant tempérer. Ces cas ne concerneraient à l'heure actuelle que "très peu d'enfants, et un seul décès" toujours selon les déclarations du Pr Michel à La Provence.

Premier cas décédé en France

Il s’agit du premier cas chez un enfant atteint des symptômes d'une forme proche de la maladie de Kawasaki depuis la propagation du virus dans le pays. Un enfant de 9 ans est mort à l’hôpital de la Timone à Marseille, après avoir été hospitalisé une semaine. Selon l’agence Santé publique France, l’enfant présentait "une comorbidité neuro-développementale". En d’autres termes, ses chances de mourir étaient plus grandes en raison d’une maladie inflammatoire.

Cette nouvelle arrive alors que le déconfinement vient tout juste de s'opérer dans le pays notamment par la réouverture des écoles depuis ce lundi 11 mai. Les médecins anglais et français seraient particulièrement attachés à tirer la sonnette d'alarme sur ces cas d'enfants malades depuis quelques semaines.

Une multiplication des cas depuis trois semaines

Une nouvelle toutefois inquiétante alors qu’en France, les cas d’enfants présentant ces symptômes se multiplient puis trois semaines.

Cette affection rare, appelée maladie de Kawasaki, est une pathologie qui peut entraîner une inflammation des vaisseaux sanguins. Au total,125 cas ont été signalés entre le 1er mars et le 12 mai selon les autorités sanitaires. La moitié des cas se concentrent en Île-de-France. Les enfants concernés par ces signalements sont âgés entre 1 et 14 ans.

Les symptômes de la maladie de Kawasaki sont les suivants chez l’enfant :

  • fièvre
  • éruption cutanée
  • douleur abdominale
  • inflammation buccale et de la conjonctive (la langue qui rougit et l’oeil qui devient rouge)
  • une insuffisance cardiaque dans les cas les plus graves

La moitié testé positifs au Covid-19

C'est le constat qui ressort des analyses de Santé Publique France.

Dans 52% des cas concernés, le enfants étaient testés positifs au Covid-19. Un "lien avec le virus probable" pour 15% de ces enfants, alors que pour 23% d'entre eux, "les résultats étaient toujours en attente", selon Santé publique France.

"Ses résultats sont très en faveur d’un lien entre l’infection par le SARS-CoV-2 et cette pathologie (...) Les données recueillies confirment l’émergence d’un syndrome inflammatoire systémique rare chez l’enfant avec fréquente atteinte cardiaque, lié à l’épidémie de Covid-19, également observée dans d’autres pays", selon l'agence Santé Publique France qui a tenu son point hebdomadaire ce jeudi 14 mai au soir.

Suivez la page Covid-19
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!