Avec l'arrivée de la pandémie de Coronavirus, le gouvernement a dû prendre des mesures pour lutter contre la propagation du virus. Ainsi, les Français ont dû rester chez eux pendant des semaines, les commerces ont dû fermer, tout comme les écoles et de nombreuses entreprises et associations. Néanmoins, malgré l'ampleur de la pandémie, le pic de contamination semble être passé et le déconfinnement a été mis en place. Ainsi, il est possible pour les Français de se déplacer dans un rayon de 100 kilomètres de chez eux. Pour les habitants frontaliers, c'est l'occasion d'acheter des produits moins chers dans d'autres pays.

Les Français se ruent aux frontières

Avec les réseaux sociaux, les images et vidéos des comportements très peu citoyen fleurissent sur les réseaux sociaux. Pendant le confinement, le nombre de fans de footing a fleuri, aujourd'hui, les sportifs semblent avoir disparus de la circulation. Aujourd'hui ce sont les Français qui se rendent à la frontière espagnole qui choquent la toile. Dans la petite ville du Perthus (Pyrénées-Orientales), l'alcool et le tabac y sont moins chers qu'en France. Si au début du confinement, les fumeurs avaient pu faire le plein de cigarettes, plusieurs semaines plus tard, les stocks sont vides. On rappelle à nos lecteurs que fumer tue et que l'alcool est à consommer avec modération.

Quelques heures, quelques jours après le confinement des villes comme Le Perthus étaient prises d'assaut et la ville était littéralement noir de monde.

Le propriétaire d’une boutique décrit la situation à TopiBuzz: "Il y a eu une marée humaine, avec des gens collés qui se disputaient pour avoir de la place. Il y a même eu des altercations entre les automobilistes et les passants." Si l'Union Européenne, permet la libre circulation des hommes, les quantités achetées sont limitées.

Néanmoins, le non respect des distances de sécurité sanitaire ou le port de masques peuvent poser problème.

Le non respect des règles pourrait créer une deuxième vague

Le manque de certitude sur le coronavirus, laisse à penser qu'une deuxième vague de contamination est possible tout comme elle pourrait être évitée. La clé est le respect des règles imposées par les gouvernements.

Pour cela, il est important d'avoir une distance de sécurité entre les personnes, de porter un masque, de bien se laver etc... Dès lundi (Ndlr le 11 mai) on a pu voir que ces règles n'étaient pas toujours respectées et notamment dans les transports en commun. Il se pourrait que le non respect de ces règles puisse créer une deuxième vague. Les réaction su les réseaux sociaux ont été nombreuses et pour quelques internautes, c'est l'inconscience des uns qui pourrait remettre en place le confinement des autres.

Suivez la page Covid-19
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!