Mais où s'arrêtera le Coronavirus ? Alors que le nombre de personnes contaminées ou de personnes décédées a fait des ravages, il semblerait que la guerre sanitaire que nous livrons contre un ennemi invisible ne soit pas encore terminée. Selon plusieurs experts et notamment l'OMS, l'homme pourrait vivre avec le Covid-19 pendant encore de nombreuses années. Egalement, les connaissances humaines sur le virus ne sont pas nombreuses ainsi, on ne sait pas encore si une terrible deuxième vague pourrait frapper l'Hexagone ou encore si le coronavirus pourrait apparaitre sous une autre forme. Néanmoins, depuis quelques temps, les médecins (notamment anglais et français) tirent la sonnette d'alarme sur une maladie inflammatoire grave qui touche les enfants et résulterait du coronavirus.

La petite Lone, 11 ans, passe 4 jours en soins intensifs

Il y a plusieurs semaines, des experts médicaux avaient déjà alertés les autorités sur une maladie inflammatoire grave qui touchait les enfants. Si en France des premiers cas ont été révélés, le Royaume-Uni et la Belgique ne sont pas non plus épargnés. Claus Decat, un cinquantenaire originaire de Moorsele, en Flandre, a tenu à mettre en garde après que sa fille soit elle-même tombée malade.

Agée de 11 ans, la petite Lone a dû passer quelques jours à l'hôpital et plus particulièrement en soins intensifs de l'AZ Dela à Roulers. Selon les informations relayées dans Nieuwsblad ce 11 mai, la petite fille aurait présentée quelques symptômes basiques en tombant malade.

Compte tenu de la situation actuelle et le coronavirus, Lone a été dans un centre de dépistage mais du fait de son âge (moins de 12 ans), aucun test lié au Covid-19 n'a été effectué. Néanmoins, son état de santé ne cessait de se détériorer avec une hausse de sa température, des douleurs à la tête et à l'abdomen de plus en plus élevées.

Admise à l'hôpital, les médecins arrivent à contrôler l'inflammation intestinale. Claus explique alors les moments difficiles vécus par la famille à nos confrères de Nieuwsblad :"Pendant un moment, personne ne semblait savoir ce qu’elle avait. C’était de pire en pire".

Lone, un cas qui ne serait pas isolé

Si Lone est un cas en Belgique, de nombreux enfants ne seraient pas épargnés et notamment en France. Pour le moment, il est difficile de confirmer qu'il s'agit de la maladie de Kawasaki mais les symptômes s'en rapprochent. Selon un article de Le Monde publié ce jeudi 14 mai, le nombre de cas entre le 1er mars et le 11 mai était de 125 en France, de 8 ans d’âge moyen. Si ce nombre peut paraitre faible, il est important de rappeler qu'il s'agit de cas identifiés et comme le coronavirus, un plus grand nombre d'enfants peut avoir contracté la maladie avec des symptômes plus ou moins élevés. "Le lien entre ces syndromes hyperinflammatoires et le Covid-19 a été établi", confirme au Monde le professeur Alexandre Belot, rhumato-pédiatre à l’hôpital Femme-mère-enfant de Lyon et chercheur qui anime le comité de pilotage sur ce registre qui recense tous ces cas avec Santé publique France (SPF).

Suivez la page Covid-19
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!