Alors que la France a débuté son déconfinement le 11 mai dernier, Jean Castex, coordinateur national à la stratégie de déconfinement, parle déjà de reconfinement. Les Français manqueraient-ils de sérieux face à la crise sanitaire ?

Des images édifiantes ont montré que les distanciations sociales n'étaient pas respectées. Transports en commun, parcs, etc. De nombreux lieux ont été pris d'assaut par les Français. Visiblement, ils ne craignent pas le Coronavirus.

Pourtant le Premier Ministre, Edouard Philippe, avait bien précisé que déconfinement ne rimait pas avec liberté. Il appelait également à la plus grande prudence de ses concitoyens.

Une deuxième vague d'épidémie n'est donc pas à écarter, le reconfinement non plus. Il pourrait avoir lieu selon 3 critères précis. Mais surtout, Jean Castex a précisé ce mardi 12 mai lors de son audition par la mission d’information sur l’impact de l’épidémie de Coronavirus : "Il faudrait que le nombre de nouveaux cas par jour en France double pour que nous reconfinions".

Cela pourrait-il arriver ? Dans quelles circonstances serions nous reconfinés ? Quelles mesures envisage le "Monsieur déconfinement" ?

Jean Castex évoque 3 indicateurs épidémiologiques pour que la France soit à nouveau confinée

  • Premier indicateur : La circulation du virus. Afin d'en tirer des chiffres concluants, ce sont les passages aux urgences et l'activité de SOS médecin qui seront pris en compte.
  • Deuxième indicateur : La capacité de lits hospitaliers. Vous n'êtes pas sans savoir que durant l'épidémie, les hôpitaux ont multiplié leur capacité d'accueil, par 2 voire 3 pour certains établissements. Une seconde vague serait très critique et demanderait encore plus de lits que les hôpitaux ne sont pas en mesure d'accueillir. Cet indicateur plutôt régional est donc suivi de près.
  • Troisième indicateur : Les résultats des tests virologiques. On peut envisager que si un trop grand nombre de personnes est touché par le Covid, alors un reconfinement d'urgence pourrait être mis en place.

Ainsi, entre les zones rouges et vertes, les mesures sanitaires et les indicateurs épidémiologiques, on comprend bien que nous ne sommes pas sortis d'affaire.

Jean Castex appelle à ne pas prendre le déconfinement pour acquis

Réouverture des écoles, des salons de beauté, des magasins, etc. Les Français se sont rués dehors. Mais Jean Castex est rapidement intervenu en précisant qu'il ne fallait pas prendre le déconfinement pour acquis.

Les "effets" d’un seconde vague "seraient particulièrement dommageables pour une société déjà éprouvée et, plus particulièrement, pour le personnel soignant", a rédigé Jean Castex dans son rapport publié ce lundi 11 mai. Les Français doivent donc rester vigilants comme il le précise car "un reconfinement en urgence doit être anticipé" si ces règles ne sont pas respectées.

Malheureusement, il semblerait que beaucoup ne prennent pas l'ampleur des dégâts d'une potentielle seconde vague au sérieux.

L'équipe de journalistes du 12-45 diffusé par M6 s'est rendue au canal Saint-Martin, bondé de monde ce lundi. Ils ont interrogé une jeune femme d'une vingtaine d'années, voici sa réponse : "Moi je suis jeune et en bonne santé donc j'ai pas forcément peur". La jeunesse complètement insouciante ne prend donc pas conscience du danger.

Si cette jeune femme n'est effectivement pas une personne à risque en apparence, qu'en est-il des personnes qu'elle fréquentera durant sa petite sortie ou en rentrant à la maison ?

Jean Castex s'inquiète et prévoit donc des mesures de reconfinement.

Jean Castex dévoile un plan de reconfinement aux députés

Si un confinement doit de nouveau avoir lieu, Jean Castex veut que cela se passe dans les meilleures conditions possibles pour tout le monde.

C'est pourquoi il a présenté hier un plan de reconfinement devant les députés.

  • "Désarmement très progressif des lits dans les hôpitaux" : si une deuxième vague d'épidémie a lieu, il faut que les lits soient disponibles rapidement.
  • "Porter attention aux personnels soignants" : affaiblis, ils ont besoin de repos et non d'une seconde vague.
  • "Prévoir des dispositifs d'accompagnement sociaux économiques de la nature de ceux mis en place durant la période de confinement."

Bien d'autres dispositifs seront mis en place. C'est un plan de 68 pages que Jean Castex a prévu pour prévenir de tous les maux d'un possible reconfinement.

Suivez la page Covid-19
Suivez
Suivez la page Emmanuel Macron
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!