Après des semaines de confinement, les Français peuvent peu à peu reprendre une activité presque "normale". Comme l'avait annoncé le président de la République Emmanuel Macron, pour vaincre cette guerre sanitaire, notre comportement, le respect des règles de protections permettront à long terme de vaincre le Coronavirus. Pour rappel, la pandémie a fait plus de 29 000 victimes rien que dans l'Hexagone. Au total, plus de 5 millions de personnes ont officiellement été testées positives au Covid-19 dans le monde. Depuis quelques jours, il est possible de prendre les transports en commun à condition de porter un masque.

Néanmoins, certains comportements ne sont pas acceptables et un conducteur de bus du réseau RATP a été frappé par un passager qui n'avait pas de masque.

Le voyageur en garde à vue

Cela ne date pas d'aujourd'hui, mais les conducteurs ou contrôleurs du réseau RATP sont souvent pris pour cible par les habitants usagers des transports en commun. Pour lutter contre contre ces agressions de nombreuses caméras ont été installées et dans certaines lignes des agents de sécurité accompagnent le personnel. Néanmoins, il y a quelques jours, un voyageur a frappé un conducteur de bus qui lui demandait de sortir de son véhicule car il ne porté pas de masque. L'agresseur a été arrêté puis placé en garde à vue pour violences sur personne dépositaire de l’autorité publique.

Selon les informations relayées par différents médias, c'est entre ce mardi 2 juin et mercredi 3 juin que les faits ce sont déroulés, dans la ligne 24 du bus en direction de la Gare de Lyon. Comme nous l'avons expliqué un peu plus haut, l'homme de 20 ans ne portait pas de masque mais a tout de même tenté de monter dans le bus.

Les agents de la RATP lui ont demandé de descendre, le ton est monté, les coups sont partis. L'homme d'une vingtaine d'années a donné au moins un coup de poing à l'un des agents. Légèrement blessé, le conducteur a été pris en charge sans être hospitalisé.

Le comportement des Français laisse a désirer

Si le virus circule c'est parce que nous le faisons circuler. Cela a été annoncé et martelé à plusieurs reprises tant par le gouvernement que par les spécialistes. Pendant le confinement, de nombreux Français, plus particulièrement dans les grandes villes, s'étaient d'un seul coup lancé dans de grandes sorties running. Il y a quelques jours, avec le retour des beaux jours, de nombreux Parisiens et Lyonnais en ont profité pour faire un pique-nique laissant les parcs dans un état lamentable.

Aujourd'hui, la guerre contre le coronavirus est loin d'être gagnée et il est important de reste sur ses gardes sinon nous devrons vivre avec le coronavirus encore longtemps.

Suivez la page Covid-19
Suivez
Suivez la page Emmanuel Macron
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!