Si la chute des températures ou encore le mauvais temps nous rappellent que nous sommes entrés dans l'Automne, l'actualité nous fait oublier que les fêtes de fin d'année approchent. Malheureusement, l'année 2020 restera dans les mémoires mais uniquement pour de mauvaises raisons avec en tête de liste la pandémie de Coronavirus qui a fait des milliers de morts. Si pour de nombreux habitants du monde, on reste à la maison et on fait tout pour oublier les mauvaises nouvelles, les fêtes de famille entre Noël et le Nouvel An pourraient se faire à distance. L'Europe tente de mettre en place des mesures pour sauver Noël, la France également.

Vers un Noël digital ?

Ce jeudi 22 octobre, l’un des responsable des services sanitaires du gouvernement écossais avait annoncé qu'il fallait s'attendre à un "Noël digital". En effet, on rappelle que les rassemblements de famille sont des mauvaises idées, il est difficile de passer outre durant les fêtes de fin d'année. Que soit avec les plus anciens ou les plus jeunes, Noël et le Nouvel An sont des moments de partage. Alors que le gouvernement français s'est réuni ce matin pour parler de nouvelles mesures à mettre en place, nos voisins belges, italiens ou espagnols ont déjà mis en place différentes mesures pour tenter de sauver ces fêtes. On rappelle qu'avec le mouvement des Gilets Jaunes, Noël avait été un désastre pour les commerçants.

Pour sauver cette période, les différents gouvernements tentent de mettre des actions pour lutter contre la propagation du virus. Avec notamment la mise en place d'un reconfinement (Irlande), la mise en place d'un couvre-feu (France, Italie) ou un reconfinement local (Espagne). Malheureusement dans certains cas, c'est le comportement de certaines personnes qui pose problème.

Les internautes réagissent en masse

Avec la pandémie d'aujourd'hui, beaucoup de Français s'inquiètent pour les futures mesures qui vont être mises en place. La peur d'un noël confiné hante les foyers et familles. Sur ce sujet, Karine Lacombe, cheffe du service infectiologie à l'hôpital Saint-Antoine (Paris), a déclaré sur LCI ce 25 octobre: "Il faudra regarder l'impact du couvre-feu, que l'on observera peut-être en fin de semaine prochaine.

Si les indicateurs sont encore noirs, alors il faudra prendre des mesures fortes. Autrement, on ne sauvera pas Noël. Si on ne veut pas passer Noël en confinement, il va falloir prendre des mesures avant".

Suivez la page Covid-19
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!