Chercher un film ou une série sur internet peut s’avérer long et parfois infructueux. Une startup se charge de réaliser ces recommandations à votre place, de manière personnalisée et instantanée. Cette jeune pousse permet de trouver rapidement une série, un film ou même un album de musique à écouter. Actuellement, cette startup travaille en collaboration avec Canal+, Arte, Salto et Shadowz et espère même ajouter Apple TV Plus et Disney Plus prochainement. Tastr a été cofondé par Quentin Grossetti et Vincent Arlat. Ce dernier répond aux questions de Blasting News afin de participer au projet BlastingTalks qui donne la parole aux entrepreneurs pour observer leurs méthodes pour faire face à des challenges économiques et digitaux lors de cette période sans précédent de la crise du COVID-19.

Votre assistant virtuel permet de faire des recommandations de films, séries ou musiques sur la base d’un algorithme. Comment le projet a-t-il vu le jour ?

Nous nous sommes lancés avec mon associé parce que nous n’étions pas satisfaits de la manière dont on pouvait trouver des films, en ligne notamment. Globalement malgré les différents sites (Allociné, Sens Critique) et la presse spécialisée qui existent, c’est encore difficile de choisir un film et encore plus compliqué quand on est à plusieurs. Je pense qu’il y a deux raisons majeures à ce problème. Premièrement, il y a énormément de films et de séries, ce qui complique réellement le choix. Choisir un contenu peut parfois s’apparenter à une forme de renonciation pour un autre. De plus, on constate une explosion du nombre de services de vidéo à la demande ces dernières années : Salto, Apple TV Plus, Disney Plus, Netflix, OCS etc.

C’est pour cette raison que nous avons créé Tastr, un intermédiaire qui permet de trouver rapidement des recommandations personnalisées qui correspondent aux goûts des utilisateurs. Nous donnons également à l’utilisateur la possibilité de filtrer ses recommandations par plateformes de vidéo à la demande. Notre vision consiste à faciliter l'accès à de la culture pertinente pour chacun.

Comment est-ce-que la plateforme permet de recommander instantanément des films, des séries ou des albums qui conviendraient aux utilisateurs ?

Le cœur de notre produit est l’algorithme de recommandation que nous avons développé en interne. Notre CTO et co-fondateur est docteur en système de recommandation et ce sont les fruits de ses travaux de thèses qui ont été utilisés pour concevoir le moteur de recommandation derrière Tastr.

De manière rapide, un utilisateur se connecte et va renseigner quelques goûts en indiquant ses films et ses séries préférées. Puis grâce à notre algorithme de machine learning on va être capable de lui recommander des contenus qui correspondent à ses goûts et à ceux des gens ayant des profils culturels les plus similaires du sien. C’est une forme de mathématisation du bouche-à-oreille !

Les deux aspects sur lesquels notre technologie est vraiment performante c’est d’une part, le temps réel. Cela signifie qu'à chaque fois qu’un utilisateur note un contenu sur la plateforme, nous rafraîchissons l’ensemble de ces recommandations pour être toujours le plus frais et pertinent possible. D’autre part, le transmédia, notre approche unique, consiste à utiliser les goûts des différents médiums pour faire de la recommandation.

Concrètement, nous utilisons les goûts cinématographiques pour enrichir les recommandations musicales lorsque nous disposons de peu d’informations.

Pendant ce reconfinement, la consommation d’internet a augmenté de la même manière que lors du premier confinement de mars dernier. On note +30% pour Orange par exemple. Avez-vous remarqué la même fréquentation de vos services entre les deux périodes de confinement ?

Totalement. Notre produit a été lancé en janvier 2020, et le premier confinement a été synonyme d’une forte acquisition d’utilisateurs. Il fallait rester chez soi, s’occuper et trouver des idées de contenus à regarder. Nous avons donc constaté un impact assez significatif sur le nombre d’inscriptions.

Selon l’Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes (ARCEP), 8,3 millions de Français utilisent désormais la technologie du très haut débit.

Constatez-vous une accélération du digital à votre échelle ?

Nous avons développé un produit complètement digital. Tout est digitalisé car nous travaillons au sein d’un incubateur de startups, ainsi tout marche grâce à des logiciels. Nous sommes vraiment dans le numérique dans notre organisation et notre fonctionnement. Je ne sais pas si cela représente la tendance économique, mais chez nous tout est digitalisé.

Depuis mars 2020, des initiatives et des groupes de réflexion ont vu le jour pour repenser la culture à l’ère-COVID. Pensez-vous qu’il faille changer certaines manières de faire de la production culturelle en ces temps particuliers ?

Avec Tastr nous avons participé à une initiative du ministère de la Culture, “Culture chez vous”. Nous avons référencé tous les films en libre accès et gratuits sur internet.

Par ailleurs, je ne sais pas s’il faut changer mais il est clair qu’il y a une intelligence de la part des acteurs de la culture qui sont parvenus à s’adapter en proposant des formats innovants, en repensant leur diffusion. Malgré tout, l’ensemble des professionnels issus du monde de la culture ont réussi à rester connectés à leur public. Il faut continuer à soutenir massivement la production culturelle à une échelle individuelle et collective.

La crise a également changé la façon de manager. Selon le baromètre Cegos, 54% des salariés seraient actuellement en télétravail. Qu’en est-il pour vous ? Et quelle a été votre adaptation à cette méthode de travail ?

Nous sommes entièrement en télétravail bien que nous ayons gardé une journée en présentiel pour faire des réunions notamment pour les développeurs qui ont besoin de communiquer sur les objectifs de la semaine.

Autrement cette méthode est assez naturelle chez nous, disons que notre activité reste très adaptée au télétravail.

Quelles sont vos idées de projets actuellement en cours pour 2021 ou pour l’avenir de Tastr ?

Globalement, nous prévoyons une refonte complète de notre application. Nous avons pour objectif d’aller vers un produit plus qualificatif comparé à notre première version. Le deuxième projet consiste à intégrer d’autres rubriques de recommandation, à savoir les podcasts et les livres.

Suivez la page Séries TV
Suivez
Suivez la page BlastingTalks
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!