Le #PSG continue son #Mercato, mais dans l'autre sens. Après l'arrivée médiatique et polémique de la star brésilienne Neymar, le club parisien vient d'enregistrer un départ de taille, celui de Blaise Matuidi. Le joueur de 30 ans aurait signé un contrat de 3 ans et devrait être gratifié d'un salaire annuel de 3,5 millions d’euros. C'est une perte importante pour le Paris Saint-Germain qui se devait néanmoins de commencer à vendre certains pions de son effectif. Nul doute que beaucoup de ses fidèles supporters regretteront le départ d'un joueur au style de jeu atypique mais toujours généreux et respectueux des valeurs du club.

Matuidi laisse orphelin le milieu de terrain du PSG

Paris va donc devoir se pencher sur une nouvelle organisation en milieu de terrain.

Matuidi a rendu de bons et loyaux services au vice-champion de France au cours des dernières années. Avec 235 matchs de Ligue 1 au compteur pour 23 buts sous les couleurs parisiennes, il laissera un vide important. L'équipe n'est cependant pas dépourvue de talents et va donc devoir s'en remettre à d'autres joueurs comme l'italien Marco Verratti ou encore le français Adrien Rabiot qui devrait enfin obtenir satisfaction en terme de temps de jeu.

Le montant du transfert n'est pas astronomique, contrairement aux sommes entendues récemment dans le club de la capitale : près de 20 millions d'euros (et 5 millions supplémentaires sous forme de bonus). Le championnat de France perd l'un de ses plus talentueux représentants qui fit d'abord le bonheur des Stéphanois avant d'être l'un des premiers joueurs de la nouvelle ère PSG lors de la saison 2011-2012.

Matuidi : Un départ insuffisant pour calmer les autres clubs européens

Dans l'oeil du cyclone à cause de son mercato dantesque, le PSG s'est attiré les foudres de ses adversaires de joutes européennes. Le FC Barcelone en tête, les cadors de Champions League [VIDEO] sont en train de s'unir pour mettre à mal les ambitions parisiennes en demandant des sanctions exemplaires. Menacé d'être dépossédé du dossier par un recours à l'Union Européenne, l'UEFA surveille de près les finances de Paris. L'équilibre financier demandé en terme de recettes départs / arrivées est une condition sinequanon au bon respect du fair-play financier. Le départ de Blaise Matuidi envoie donc un signe de bonne volonté à l'instance, mais risque de s'avérer bien insuffisant à ses yeux. D'autres joueurs pourraient bien être poussés vers la sortie d'ici la fin du mercato [VIDEO], comme Di Maria, Ben Arfa ou encore Lucas. #Champions League