Ca ne date pas d'hier. Rivaux sur le terrain mais également en dehors - notamment par médias interposés - le FC Barcelone et le Real Madrid n'ont de cesse de "s'envoyer des pics" et remettent fréquemment en question l'impartialité de l'arbitrage à la méthode d'un Jean-Michel Aulas, président de l'Olympique Lyonnais. Et étonnement, cette interrogation refait surface à chaque fois q'un des deux clubs est en difficulté.

Un Real Madrid fébrile

Le Real Madrid - coaché par Zinédine Zidane - n'est pas au mieux en ce début de championnat espagnol. Avec 2 matchs nuls contre Valence et Levante face à leurs supporters, l'effectif madrilène est en plein doute, démarre de façon plus que timide la saison 2017-2018 et l'absence du capitaine de la sélection portugaise Cristiano Ronaldo (suspendu pour 5 rencontres [VIDEO] après avoir bousculé un arbitre lors de la SuperCoupe d'Espagne l'été dernier) n'est que l'arbre qui cache la forêt (blessures, remise en cause du coaching et du style de jeu imposé par Zinédine Zidane [VIDEO]).

Mardi soir, comptant pour la 5ème journée de Liga, le Real Madrid se devait de s'imposer à domicile face au Bétis Séville et ainsi espérer recoller au classement. Et c'est une pâle copie que l'effectif merengue a rendue à ses supporters. Privés de leur réussite habituelle, les joueurs de la Casa Blanca laisseront filer les 3 points de la victoire en encaissant un but dans les arrêts de jeu. Le Bétis Séville s'impose alors 1-0 sur les terres madrilènes. Après ces trois revers à domicile, le Real Madrid pointe à la 7ème place de la Liga alors que le FC Barcelone est leader avec quinze points pris sur les quinze possibles.

Les statistiques parlent d'eux-mêmes

Mercredi soir, Sergi Ramos - défenseur central emblématique de la Maison Blanche - s'est exprimé face aux médias et a une nouvelle fois relancé le débat sur l'arbitrage : "Cela ne me surprend pas qu’on ne nous siffle pas de penalty tandis qu’au Barça si..." Désireux de pointer du doigt le favoritisme récurrent dont fait preuve le Barça, le journal espagnol AS s'est penché sur les statistiques de ces trois dernières années.

Le journaliste Tomas Roncero a comparé les chiffres du Real Madrid et du FC Barcelone concernant les penaltys et les cartons rouges. Et la balance est on ne peut plus déséquilibrée.

Avec comme point de départ la saison 2015-2016, soit 81 rencontres, les Catalans n'ont concédé qu'un seul penalty, accordé en février 2016 face au Celta Vigo. Dans le même temps, le Barça en a obtenu 30, soit plus d'un tous les trois matches. Le Real Madrid - lui- a obtenu 17 penaltys tout en en concédant 9. En ce qui concerne les cartons rouges, le ratio est du même ordre : 2 cartons rouges seulement pour le FC Barcelone contre 21 joueurs adverses expulsés, 7 pour le Real Madrid contre 12 pour leurs adversaires.

Même si Sergio Ramos et le Real Madrid manquent d'impartialité sur le sujet, la lecture de ces statistiques laisse place à quelques interrogations. Le sujet de l'arbitrage en faveur du FC Barcelone avait également été évoqué au mois de mai dernier lors de la rencontre de Ligue des Champions FC Barcelone - PSG.

La fameuse "remontada".