Un goût amer de défaite est survenu ce mercredi soir pour le Real Madrid. Avec une série en cours de 73 matchs avec au moins un but marqué et un record à battre (l'équipe de Santos de Pelé en 1963 détient le record avec 73 matchs consécutifs en marquant au moins un but par rencontre), la Maison Blanche avait deux objectifs pour la 5ème journée de Liga : battre le Bétis Séville et remonter en tête du classement dominé par le FC Barcelone et battre le record de Santos. Aucun des deux n'a été rempli.

Le retour de Ronaldo n'a pas été suffisant

Suspendu 5 rencontres pour avoir bousculé un arbitre [VIDEO] au mois d'août lors du match aller de la SuperCoupe d'Espagne contre le FC Barcelone, Cristiano Ronaldo - multiple Ballon d'Or - faisait son retour ce mercredi soir.

Le capitaine de la sélection portugaise était attendu comme le Messi au stade San Bernabeu pour répondre à l'argentin, auteur d'un quadruplé contre Eibar mardi (6-1). Son concurrent direct pour le Ballon d'Or - Lionel Messi - pointe déjà à 9 réalisations après seulement 5 journées de championnat.

Mais son envie et sa détermination n'auront pas suffi. Cristiano Ronaldo s'est montré impatient, imprécis et frustré sur la pelouse. Au point de se faire siffler par une partie des supporters. Le Real Madrid a manqué d'idées face à un Bétis Séville bien en place et qui n'avait pas gagné face aux Galactiques depuis 19 ans ! Sans Karim Benzema (blessé) ni Asensio (qui a débuté la rencontre sur le banc), les Merengue ont développé un jeu sans panache et ont manqué de réussite tout au long de la rencontre.

A l'image de la talonnage de Cristiano Ronaldo à la 10ème minute ou celle du Gallois Gareth Bale - qui n'aura pas fait parler sa pointe de vitesse [VIDEO] - à la 75ème repoussé par le gardien andalou sur le poteau.

Le Bétis Séville réaliste

Les observateurs ont senti au fil du match que le score pouvait évoluer à tout moment dans un sens comme dans l'autre. Le Real Madrid - incapable d'ouvrir la marque pour concrétiser sa domination - accusait une certaine fébrilité tandis que le Bétis Séville attendait son heure. Et la sanction est tombée. Pendant les arrêts de jeu - à la 93ème minute - les andalous lancent une ultime contre-attaque qui fera mouche. Barragan centre sur la tête de Sanabria (un ancien joueur du Barça), démarqué au second poteau qui ouvre le score d'une tête décroisée. 0-1.

Sale soirée pour la Maison Blanche. Pas de record battu, une défaite largement évitable devant son public et la blessure de Marcelo à la cuisse. Le Real Madrid pointe maintenant à la 7ème place du classement de Liga avec 7 points de retard sur le FC Barcelone. "Pas d'affolement, la saison est longue" a commenté le coach Zinedine Zidane en conférence d'après-match.