Même si son arrivée au Paris-Saint-Germain en juin 2016 n'avait pas fait beaucoup de bruit, le milieu de terrain Giovani Lo Celso est pourtant considéré comme une des pépites en devenir du Football argentin. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si La Gazetta dello Sport l'avait nommé parmi les cinquante meilleurs joueurs de moins de vingt ans de l'année 2016. Relativement peu utilisé par Unai Emery la saison passée (10 matchs, 1 but), il n'était pour la première fois titularisé que lors de la dernière journée de championnat face au Stade Malherbe de Caen.

Toutefois, on commence réellement à ressentir l'apport qu'il peut amener au PSG lors de ses entrées en cours de match, notamment dimanche face à l'Olympique Lyonnais [VIDEO] il a débloqué la situation en se montrant immédiatement décisif.

En effet, l'Argentin a illuminé le jeu du Paris-Saint-Germain, notamment en enrhumant l'ancien défenseur Tete, que même Neymar avait tant de mal à contenir. Malgré sa timidité face aux médias, l'ancien joueur de Rosario Central s'est exprimé en zone mixte à l'issue du match, affirmant qu'il affectionnait tout particulièrement la position de meneur dans laquelle il a évolué face à l'Olympique Lyonnais. Le gaucher a en effet l'atout non négligeable de pouvoir jouer différents rôles au milieu du terrain, un polyvalence particulièrement appréciable à l'heure actuelle au Paris-Saint-Germain.

Le PSG déjà sous le charme de Lo Celso

L'aisance technique et l'élégance sur le terrain du jeune Argentin ne passent d'ailleurs pas inaperçues au sein du vestiaire parisien. En effet, Unai Emery s'est exprimé et avoue être tombé sous le charme de la pépite de Rosario.

Selon l'entraîneur espagnol, les entrées de Lo Celso sont souvent très bonnes et apportent un plus au milieu du terrain de par sa capacité à casser les lignes, ou au travers de passes lumineuses pouvant s'avérer décisives pour la bande à Neymar [VIDEO]. Il devient, au bout d'à peine neuf mois au PSG et à seulement vingt ans, un choix crédible pour combler les absences dans cette zone.

Du côté des ses coéquipiers, il est également très apprécié. Adrien Rabiot souligne d'ailleurs que, malgré son jeune âge et sa discrétion, il est très bien intégré au groupe et donne de sa personne en toute occasion. Le jeune international tricolore estime que les bonnes rentrées de Lo Celso lui permettront sans aucun doute de disposer de plus en plus de temps de jeu en Ligue 1 avec le club de la capitale.