Ce match face au "grand" d'Europe qu'est le Bayern Munich était plus qu'attendu pour tous les supporteurs parisiens ! Le moins qu'on puisse dire c'est que le PSG était bel et bien au rendez-vous ! Sur ses deux premiers matchs de Ligue des champions le club de la capitale a déjà inscrit 8 buts et en a encaissé... 0 ! Mais tout cela est à nuancer...

Un PSG efficace avec encore une marge de progression...

Oui l'équipe a subi, surtout en première période. Malgré l'ouverture du score des parisiens dès la 2 ème minute de Daniel Alves le Bayern a dominé le début du match mais sans réussir à conclure. Les absences de Neuer et Boateng se sont faites ressentir.

A cela s'ajoute l'impression d'une équipe vieillissante à l'image de Ribéry et Robben sur le banc ou d'un Vidal moins précis sur le terrain qu'il y a quelques années. On reconnaît difficilement cette équipe qui a fait mal au Réal de Madrid l'année passée dans cette même compétition.

Tout à l'inverse les parisiens ont su être efficaces avec Cavani (31 ème) et Neymar (63 ème). On a d'ailleurs pu voir ces deux joueurs jouer efficacement ensemble. On imagine donc que l'affaire du pénaltygate appartient maintenant au passé.

Tout n'est cependant pas brillant pour le club qatari. Le milieu de terrain est apparu plus faible que le reste de l'équipe mis à part Verratti. On peut aussi rajouter Kurzawa et son bien triste match.

Il paraît néanmoins étrange la manière dont l'équipe a reculé suite à l'ouverture du score, paraissant subir principalement au milieu de terrain où les ballons avaient du mal à ressortir avec Rabiot et Motta. Si le PSG veut aller plus loin dans la compétition après les poules, le milieu de terrain devra progresser et être régulier (surtout Rabiot pour ce dernier point).

Les latéraux doivent également faire des progrès pour jouer plus haut et offrir plus de centres au trio offensif qui sait, lui, être efficace.

Le trio offensif du PSG porte l'équipe

On ne peut que se satisfaire de l'arrivée dans l'effectif de Mbappé et Neymar après les transferts records de cet été. Pas toujours bien servi par les milieux, le trio (Mbappé-Cavani-Neymar) sait cependant être décisif notamment grâce à sa vitesse de percussion.

Mais pour pouvoir garder cette efficacité face à des adversaires plus important le milieu devra être à même de ressortir plus de ballon pour offrir des possibilités aux attaquants.

A souligner qu'Aréola souvent critiqué a su être déterminant ce soir ! Unai Emery qui lui a accordé toute sa confiance a peut être su faire le bon choix.

Les supporteurs peuvent fêter la victoire mais méfiance... ce match n'est peut être pas révélateur du vrai visage du PSG parfois mis en difficulté...

Suivez la page PSG
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!