Le PSG réalise un très bon début de saison, peut-être même son meilleur depuis l'arrivée des qataris. Il faut dire que le Mercato dantesque de cet été a joué un rôle important dans ce départ tonitruant. Les arrivées de Neymar et de Kylian Mbappé ont permis au club de franchir un nouveau cap. L'équipe se sait plus forte et espère reconquérir son trône en Ligue 1. L'objectif principal des propriétaires du Paris Saint-Germain et du président Nasser Al-Khelaïfi est simple. Il faut faire mieux sur tous les plans, et, en priorité, en Champions League maintenant que le club a tué le marché des transferts. Unai Emery, qui a vu sa tête chanceler la saison dernière jouit d'une confiance retrouvée mais sait que son histoire avec Paris est entre conditions.

L'Espagnol est donc attendu sur plusieurs dossiers par ses employeurs. Tout d'abord sur la gestion du vestiaire. Les arrivées de superstars allant de paire avec celles d'ego hors-norme, le coach doit savoir tenir son groupe. Jusqu'ici, Emery n'a pas connu de crise grave. Son seul point noir était la gestion du poste de gardien de but. Incapable de choisir en Kevin Trapp et Alphonse Areola, il s'est vu attirer nombre de critiques [VIDEO]. L'altercation survenue dimanche soir dans le vestiaire entre Neymar et Edinson Cavani pourrait bien être le véritable test grandeur nature quant à son autorité. Les deux joueurs en sont presque venus aux mains [VIDEO] suite à une embrouille au moment de tirer les coups de pieds arrêtés, et notamment un penalty. Unai Emery sait qu'il doit agir et vite pour faire baisser la tension.

Il va devoir apprendre à trancher dans de tels conflits, quitte à faire des déçus.

PSG : Une demie finale ou la porte !

L'autre point sur lequel est attendu au tournant le technicien est la capacité du PSG a enfin franchir un palier supplémentaire en Champions League. Habituée aux quarts de finale, l'équipe, avec son effectif renforcé, doit prétendre à mieux. Emery s'est donc vu signifier par sa direction qu'il obtiendra la prolongation de contrat qu'il souhaite à l'unique condition que le PSG atteigne le dernier carré européen. Plus tôt dans la semaine le coach avait tenté une démonstration d'attachement au club : "Est-ce que j’ai envie de rester ici ? Mon envie n’a pas changé, je suis content ici. Je veux m’améliorer, je veux grandir, grandir avec le club. Je travaille comme si j’allais rester toute ma vie ici. Je ne pense qu’au présent, qu’à ce que nous pouvons améliorer avec le club." Une déclaration qui ne risque pas de faire vibrer la corde sensible des propriétaires qataris habitués, jusque là, à gérer les problématiques par la force. Si ses objectifs sont désormais très clair, la capacité d'Unai Emery à gérer la pression décidera de son sort à l'issue de la saison.