Le PSG est déjà plongé dans sa première crise. Après un début de saison parfait avec 7 victoires en 7 matchs, le club parisien fait une nouvelle fois la une des journaux mais pour une mauvaise raison. La tension était palpable dimanche sur la pelouse du Parc des Princes malgré une victoire poussive des hommes d'Unai Emery. Edinson Cavani et Neymar se sont disputés à plusieurs reprises le ballon lors de coups de pieds arrêtés et notamment sur un penalty dans les dix dernières minutes. Selon les plans de jeu du PSG, c'est bien l'Uruguayen qui est en charge de les frapper mais le Brésilien a demandé plus tôt dans la semaine [VIDEO] à les récupérer contre l'avis d'El Matador. Après le match, une altercation a éclaté entre les deux hommes.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne PSG

La MCN est déjà bien fissurée.

Le penalty de la discorde entre Neymar et Cavani

C'est une information révélée par le quotidien L'Equipe dans son édition du jour qui risque de faire trembler le football français. Dans un article intitulé "Le Clash", le journal délivre des informations complémentaires suite à ce qui ressemblait alors à une simple embrouille entre les deux attaquants.

Voici le rappel des faits : En première période le PSG obtient un coup-franc intéressant. Comme le prévoit la tactique d'Emery, c'est Edinson Cavani qui doit frapper. Le latéral Dani Alves se dépêche de récupérer le ballon des mains de l'Uruguayen et malgré ses dires peu crédibles [VIDEO], il l'offre en cachette à son compatriote et protégé Neymar. Plus tard, autour de la 80e, le PSG obtient un penalty. Cavani se précipite cette fois sur le ballon mais Neymar vient tenter de l'empêcher de tirer. Le numéro 10 déstabilise le Matador pour prendre sa place, en vain. Agacé par l'épisode, ce dernier se rate et voit sa frappe heurter la barre transversale.

PSG : un début de bagarre dans le vestiaire

Les choses vont largement se corser après le coup de sifflet final. Mécontent de l'attitude de la nouvelle recrue parisienne, Cavani serait venu demander des explication à Neymar dans le vestiaire après le match. Sauf que celui-ci, épaulé par d'autres brésiliens, ne s'est pas laissé faire. Les insultes fusent et les deux joueurs manquent d'en venir aux mains.

Le drame est évité grâce à l'intervention du capitaine Thiago Silva, obligé de s'imposer énergiquement entre les deux attaquants pour éviter une escalade violente. La question d'une "mafia" brésilienne au sein du vestiaire du PSG peut désormais être légitimement posée.

Voir l'Uruguayen toujours irréprochable avec le club et les supporteurs dans un tel état peut inquiéter et laisser craindre une implosion. Même sous la concurrence de Zlatan, Edinson Cavani avait su garder la tête froide et mettre en avant sa loyauté. Il faut désormais tirer la sonnette d'alarme pour que le rêve ne se transforme pas en cauchemar. C'est un test d'autorité grandeur nature pour le coach Unai Emery qui doit désormais prendre ses responsabilités. Il est le seul qui puisse remettre de l'ordre dans un vestiaire désormais fracturé.