Ce fut dur pour elle mais Jelena Ostapenko remporte son deuxième titre de la saison. En finale du tournoi WTA de #Séoul, la Lettone a souffert face à la Brésilienne Beatriz Haddad Maie pour remporter son deuxième tournoi de l'année 2017. Tête de série numéro 1 du tournoi la jeune joueuse de 20 ans a tout de même finit par faire respecter la logique sportive face à la 71ème mondiale qui s'est très bien battue.

C'est même la Brésilienne qui remporte le premier set de cette partie. Cette première manche fut assez équilibrée, #Jelena Ostapenko est parvenue à prendre très tôt le service de son adversaire mais celle-ci n'a pas baissé les bras et est parvenue jusqu'au tie-break qu'elle a gagné (7-5).

La Lettone ne s'est pas laissée décontenancée par la perte de la première manche et a repris sa marche en avant dès le deuxième set. Deuxième set qu'elle a très rapidement dominé et remporté (6-1). Tout s'est joué dans le troisième set, marqué par la fébrilité des deux joueuses sur leurs services (7 breaks en tout). Mais encore une fois s'est Jelena Ostapenko qui s'en est le mieux sortie en breakant à 4 jeux partout. La Lettone a ensuite mis fin à la partie sur un jeu blanc.

Jelena Ostapenko souffre pour remporter le tournoi de Séoul car elle a eu jusque-là un parcours pas facile

Si Jelena Ostapenko a autant souffert pour obtenir son deuxième titre de la saison après Roland-Garros, c'est aussi parce que son parcours fut assez difficile pour aller jusqu'en finale du tournoi sud-coréen. Au premier tour, elle a dû se débarrasser de la Suédoise Larsson, qui s'est accrochée lors du premier set de leur confrontation (7-6, 6-1).

Top vidéos du jour

Certes les deuxième tour et quarts de finale du tournoi, ce sont mieux passés pour elle puisqu'elle a facilement battu Hibino (6-2, 6-2) au deuxième tour et Cepede Royg (6-3, 6-1) en quarts. Mais la Lettone est tombée sur une adversaire accrocheuse en demie. La Thaïlandaise Kumkhum, qualifiée pour le tournoi, a gagné le premier set avant de s'écrouler dans les deux derniers (3-6, 6-1, 6-3).

Jelena Ostapenko a donc dû batailler face à #Beatriz Haddad Maia car elle a laissé beaucoup d'énergie en cours de route. La finale contre la Brésilienne, qui elle aussi n'a rien lâché pendant le match, s'est finie en 2 heures et 16 minutes. La Lettone, actuelle dixième joueuse mondiale, va maintenant pouvoir souffler et profiter de son nouveau titre avant de continuer sa marche en avant qui a été stoppée par un mauvais été sur les courts en dur.