La saison du PSG semble avoir débutée sur de bonnes bases. Victorieuse lors de chaque matchs disputés par au moins deux buts d'écart, l'équipe parisienne pourrait bien avoir franchi un cap [VIDEO] avec les arrivées de Neymar et de Mbappé lors d'un mercato rocambolesque. Malheureusement pour l'un de ses joueurs, la musique est toute différente depuis quelques semaines. Le latéral Layvin Kurzawa est sous le feu des projecteurs. En cause, des performances en demie-teinte au PSG comme en équipe de France. Comme un malheur ne vient jamais seul, la nouvelle vient de circuler que le jeune homme fait actuellement l'objet d'un odieux chantage.

PSG : Kurzawa en mode diesel

Alors que son équipe enchaîne les succès convaincants en Ligue 1 (victoire contre l'OL hier 2-0) et en Champions League (score fleuve de 5-0 contre le Celtic Glagow [VIDEO]), Layvin Kurzawa déçoit. Il est montré du doigt par nombre d'observateurs qui voit dans l'espoir français le véritable talon d'Achille du onze parisien. Nerveux, imprécis et sujet à l'agressivité, le latéral est bien souvent sifflé lors de ses sorties au Parc des Princes.

Cependant, Kurzawa peut toujours compter sur le soutien du sélectionneur des bleus Didier Deschamps. Aligné contre le Luxembourg lors de la campagne de qualifications européennes, l'ancien monégasque ne s'est pas montré à son avantage, loin de là. Une statistique affolante lui colle à la peau, celle du ration absolument catastrophique de centres réussis lors de ce match : 27 tentés, 0 partenaires trouvés. Et si les problèmes de Layvin n'étaient pas tant techniques que psychologiques?

Une tentative de chantage

Cela semble être un bien mauvaise habitude des latéraux parisiens : s'épancher sur leur quotidien dans des bars à chichas. En effet, à l'image d'un Serge Aurier il y a deux saisons, le jeune parisien s'est lui aussi laissé aller à des confessions perturbantes sous l'objectif des caméras.

Selon les dires, Layvin Kurzawa s'en serait pris à son sélectionneur en équipe nationale, Didier Deschamps. L'histoire commence.Des malfaiteurs se seraient trouvés en possession de la fameuse vidéo et auraient tenté de faire chanter celui qui évoluait encore sous les couleurs de l'AS Monaco. Ils décident alors de faire chanter le footballeur en promettant de lui restituer la vidéo contre la somme de 100 000 euros. Kurzawa a alors contacté l’Office central de la lutte contre le crime organisé (OCLO). Heureusement pour lui les malfrats seraient déjà entre les mains de la police qui a procédé cette semaine à diverses interpellations dans la région monégasque. Espérons pour le joueur que ces problèmes résolus, il pourra enfin contribuer à sa juste valeur aux projets du PSG cette saison.