Comme tous les ans, l'assemblée générale de l'#UNECATEF s'est tenu lundi matin dans les locaux de la Fédération Française de #Football, boulevard de Grenelle. Cette année, pour fêter ses quarante ans d'existence, le syndicat a souhaité marquer le coup. Il a voulu rendre un vibrant hommage à ses fondateurs en invitant ceux qui ont oeuvré les premiers pour défendre les droits des entraîneurs professionnels et des cadres techniques Français.

Créé par Georges BOULOGNE, le syndicat est actuellement dirigé par DOMENECH. Ce dernier a demandé à ces illustres prédécesseurs, comme Roger LEMERRE, Guy ROUX ou joel MULLER, de s'exprimer pour l'occasion.

Le fils de José ARRIBAS, premier président de l'UNECATEF, aujourd'hui décédé, était également présent pour témoigner.

Une fois l'adoption des différents procès verbaux habituels (rapport moral, financier, juridique...), la présidente de la ligue professionnelle de football, Nathalie BOY DE LA TOUR, présente malgré les circonstances (accident récent au stade d'AMIENS [VIDEO]) a fait part de toute sa reconnaissance envers le syndicat, et notamment envers son président actuel pour le remercier de son soutien lors de sa propre élection à la tête de la ligue.

40 ans du syndicat : Retour sur le passé

Pour ce bel anniversaire, les entraîneurs présents ont eu la chance d'entendre les interventions de prestigieux acteurs du syndicat. Séquence nostalgie avec l'évocation émouvante de quelques souvenirs de ces anciens présidents.

Top vidéos du jour

Ils ont tous exprimé leur bonheur et leur joie d'avoir participé avec passion à la construction de l'UNECATEF, à une époque ou il fallait tout construire. Ces précurseurs se sont battus avec leur moyens pour faire ce que le syndicat est devenu. Ce retour sur le passé n'en est que justifié. Bons nombre d'entraîneurs, en poste ou non, peuvent aujourd'hui les en remercier.

Et maintenant?

40 ans d'existence, c'est à la fois long et court. Les temps ont beaucoup changés dans le football depuis la genèse du syndicat à nos jours, au même titre que la société. Les conditions de travail de la profession ne sont également plus les mêmes. Peut on alors parler de crise de la quarantaine ? Non, évidemment car le syndicat se porte plutôt très bien et s'adapte à son temps. Tout n'est pas parfait, ce serait mentir, mais, par exemple, il se bat pour défendre au mieux ses adhérents à chaque problème qu'ils peuvent rencontrer au cours de leur carrière. Ainsi, ses nombreuses missions d'aide, de conseils ou de formation (programme exceptionnel de formation, entièrement financée, pour ses adhérents au chômage) sont remarquables.

Le débat, animé, qui a suivi l'intervention d' Hubert FOURNIER, nouveau Directeur Technique National au sujet de la concurrence étrangère et sur l'accès difficile aux nouveaux diplômes, prouve que les échanges entre le syndicat et les autres acteurs majeurs du football français doivent continuer pour le bien de tous. Ainsi, Corinne DIACRE, la nouvelle sélectionneur de l'équipe de France féminines [VIDEO], est revenue sur son parcours qui l'a amené tout en haut avec pour objectif la coupe du monde qui se jouera en 2019 en France pour aller de l'avant.

Alors, pour conclure, 40 ans, c'est le bel age, celui du début de la sagesse...