Les affaires du CIO (Comité International Olympique) ne s'arrangent pas. Après une enquête ouverte afin de découvrir si l'attribution des J.O à Rio s'est faite suite à des corruptions de membres du CIO, c'est l'attribution des Jeux de Tokyo 2020 qui maintenant visée. Le journal Le Monde révèle un échange de mail qui fortifie les soupçons de corruption autour de l'acquisition des Jeux Olympiques 2020 par Tokyo.

Tout comme pour l'attribution des J.O à Rio, c'est #Lamine Diack et son fils, #Papa Massata Diack, qui se retrouvent au coeur de l'affaire. Les enquêteurs français qui travaillent, depuis pratiquement deux ans, sur une possible corruption pour l'attribution des J.O 2020 ont trouvé une pièce qui renforce les soupçons.

Il s'agit d'un email envoyé à Lamine Diack datant du 7 septembre 2013. A ce moment-là, Lamine Diack occupe le poste de président de la Fédération internationale d'Athlétisme (IAAF). il est aussi un membre du CIO ayant beaucoup d'influence et il s'apprête à voter pour la ville qui accueillera les Jeux en 2020. C'est alors qu'il reçoit un courrier électronique de son fils.

Un échange de mail entre Lamine Diack et son fils renforce les soupçons de corruption pour les Jeux de 2020

Trois villes sont candidates pour recevoir les Jeux de 2020 : Tokyo, Madrid et Istanbul. Tokyo semble le choix le plus sûr en dépit de la catastrophe nucléaire qui a touché le Japon deux ans plus tôt. Au départ Istanbul était le choix préféré mais la ville turque fait face à une situation politique compliquée tandis que Madrid est très handicapée par la crise économique.

Top vidéos du jour

Pourtant dans le mail que Massata envoie un son père, il semblerait que les votes se portent sur la capitale espagnole : "Information de ton collègue africain, il paraît que Cheikh Ahmad est en train de tout faire pour amener les Africains à voter Madrid !!!! Il faut que l'on verrouille pendant la pause. " Lamine Diack lui répondra laconiquement qu'ils peuvent en parler une fois que la session sera finie.

Cet échange prouve donc que Lamine Diack et son fils ont joué un rôle dans l'attribution des Jeux à Tokyo pour 2020. Même si cet échange ne parle pas d'argent, il s'agit d'un élément à charge contre les deux hommes. Papa Massata Diack est d'ailleurs sous le coup d'un mandat d'arrêt international. Son père, qui est mis en examen pour "corruption active et passive" et "blanchiment aggravé" dans l'enquête sur l'IAAF, possède, quant à lui, le statut de témoin assisté dans cette affaire. #JO 2020