Hier le #PSG était en mode gala. Arrivés en fanfare à l'aéroport de Bruxelles par l'avion privé des mythiques Rolling Stones [VIDEO], les joueurs d'Unai Emery se sont fait plaisir en dehors et sur le terrain. Alors que quelques voix criaient gare au piège [VIDEO] les parisiens ont déroulé, inscrivant un joli lot de buts même lorsque le jeu leur était contraire. En effet, le PSG bien qu'ayant rapidement ouvert le score par Mbappé (3e) s'est fait bousculer en première période par des belges volontaires. Cependant rien ne pouvait arriver à Paris et cela en grande partie grâce à un Alphonse Areola retrouvé. Les vice-champions de France se permettent même le luxe de marquer un second but avant de rentrer au vestiaire.

Généreux mais usés à force de courir après la balle, les joueurs d'Anderlecht vont céder deux fois encore notamment en toute fin de match sur un but d'Angel Di Maria. L'addition est lourde et l'équipe belge n'a toujours pas le moindre point au compteur, pire elle reste la seule équipe à ne pas avoir inscrit le moindre but dans la compétition. De son côté, le PSG peut espérer valider son billet pour les huitièmes dès la prochaine journée et garder le Bayern à distance dans la course à la première place.

PSG : Les notes. Aréola de gala, latéraux à la rue.

Alphonse Aréola - (8) Probablement l'homme du match pour les parisiens, (étonnant lorsqu'on l'emporte 4-0). Aréola a été impérial dans toutes ses interventions. Il est celui qui a rattrapé toutes les erreurs de la défense pour éviter l'égalisation des belges à plusieurs reprises.

Avec 6 arrêts en 30 minutes il a littéralement sauvé la baraque et empêché que le match ne prenne un tout autre tournant. Grosse pensée à Kevin Trapp qui doit se faire désormais beaucoup de soucis car l'enseignement du match est qu'Areola est le véritable numéro 1.

Dani Alves - (4) Avec sa coupe peroxydée (so 2016...) le brésilien n'a pas retrouvé sa hargne et sa justesse du début de saison. Il a même été dépassé sur la plupart des attaques belges dans le couloir gauche. Ce diable d'Onyekuru (salut Christian Jeanpierre) lui a fait passer une sale soirée. Intéressant offensivement, Alves ne doit pas oublier de défendre pour autant.

Presnel Kimpembe - (5.5) Le loyal défenseur parisien n'est pas exempt de tout reproche notamment sur quelques unes de ses relances. Globalement en difficulté sur la première période à l'image du reste de la défense, la seconde lui aura été plus favorable. Sans plus...

Marquinhos - (6)Le défenseur brésilien (vraiment ?) n'a pas démérité mais a été à deux doigts de gâcher la fête dès la 5e minute avec une relance absolument catastrophique.

Seule erreur flagrante, il se transforme ensuite en capitaine à la sortie de Motta et s'en sort honorablement.

Layin Kurzawa - (3.5) On ne tire pas sur l'ambulance... Sauf si on vise aussi bien que lui. Match à oublier comme tout le reste de son début de saison.

Thiago Motta - (6) Il était étonnamment l'un des hommes en forme du début de saison avant d'être à nouveau perturbé par des soucis physiques. Correct dans sa performance, Motta semble cependant vite à court d'énergie au retour des vestiaires. Papy fait de la résistance. Remplacé par Julian Draxler (71e).

Marco Verratti - (6) Tout comme son collègue cité précédemment, Verratti a fait un match solide mais sans briller. Quelques passes astucieuses dont une décisive à Mbappé et une grinta constante. L'Italien a semblé maîtriser ses nerfs, c'est une bonne chose. Remplacé par Lo Celso (74e).

Adrien Rabiot - (5.5) Un début de match pas si mal mais Adrien a petit à petit disparu des débats. En délicatesse avec ses partenaires et sa direction suite à ses récentes déclarations et son refus de jouer un rôle de sentinelle, Rabiot semble s'isoler jusque sur le terrain. Du gâchis...

Kylian Mbappé - (7) Très clairement l'un des meilleurs parisiens du soir notamment au sein de la MCN. Le jeune international a très vite soulagé son équipe en ouvrant le score en début de partie. Techniquement et physiquement présent, Mbappé semble reprendre du poil de la bête après des performances en demi-teinte. Attention tout de même à une certaine forme de suffisance parfois perceptible. Reste simple Donatello.

Neymar - (6.5) Un match correct pour la recrue star qui a semblé plus concerné. Son but sur un coup-franc malicieux (66e) le sauve d'une note plus mesurée. Neymar a clairement été victime de son manque d'impact face à des belges qui ne lui ont pas fait de cadeaux. Le joueur a souvent été brisé dans son élan subissant plus de fautes que ses partenaires.

Edinson Cavani - (6.5) Lui aussi y est allé de son petit but (44e). Il est l'un des rares attaquants à avoir marqué lors de toutes les confrontations européennes du début de saison. Sevré de ballons intéressants, El Matador a fait le taf comme à son habitude. Deux buts lui sont même refusé pour hors-jeu. Pas très attentif mais toujours dans les bons coups donc. Remplacé par Angel Di Maria (74e) lui aussi buteur. #Ligue des champions #Champions League