Le Paris Saint-Germain [VIDEO] a t-il commis une faute en omettant de recruter un avant-centre, doublure d'Edinson cavani en cas de blessures de ce dernier sur le terrain ? Face à Dijon, l'équipe parisienne a eu du mal « à faire la différence ». Lors de la 9ème journée, samedi, le club de la capitale française a heureusement réussi, au prix de gros efforts, à marquer 2 contre 1. Un doublé de Meunier a permis la victoire du Paris Saint-Germain [VIDEO], qui conforte son avance en tête de la Ligue 1. Dijon s'est bien battu, avec un Baptiste Reynet qui est resté solide face aux attaques de l'équipe parisienne. Face aux échecs de Mbappé, Ali Bernabia a conclut que le Paris Saint-Germain a occulté un élément essentiel dans son équipe, l'avant-centre.

D'après l'international algérien, l'avant-centre est un finisseur, celui qui finit les actions, et, à part Edinson Cavani, « costaud », il n'y a pas de « doublure » capable de gérer un tel poste. Un handicap pour une équipe en Champion League, où jouer des matchs importants peut devenir compliquer sans avant-centre.

Face à Dijon, une équipe en difficulté

Durant le mach contre Dijon, Thomas Meunier a brillé à deux reprises, la première en ouvrant le score sur une tentative de Neymar, puis durant les arrêts de jeu. Ce dernier a d'ailleurs plaisanté sur le coût des transferts à 400 millions face au 6 millions d'euros qu'il représente. Dans tous les cas, à Bourgogne, les Parisiens n'ont pas été très inspirés, avec un Edinson Cavani, mais aussi Thiago Motta et Marco Verratti, tous les trois absents pour cause de problèmes physiques.

Leurs remplaçants, lors de ce match, n'ont pas satisfaits, ce qui, avant le match pour Anderlecht, laisse perplexe : Adrien Rabiot, Julian Draxler, Daniel Alves et aussi Mbappé ont peiné.

Ce match permet de se concentrer sur l'équipe parisienne plutôt que ses dirigeants, le Paris Saint-Germain souffrant actuellement d'une actualité de « corruption » qui met à mal le rayonnement escompté par ces derniers. Nasser Al-Khelaïfi est dans une situation qui n'est pas des plus confortables, avec une justice suisse qui le met en cause concernant son activité de président de BeIN Médias. De son côté, le coach du club parisien, s'est dit entièrement absorbé par le championnat et la Ligue des Champions. Après sa victoire contre Monaco (3-2), et avec 6 points d'avance, le club de la Ville-Lumière prend la tête de la Ligue 1, et rencontre mercredi Anderlecht en Ligue des Champions.