Le Stade français se relance petit à petit dans ce Top 14 version 2017/2018. Les joueurs parisiens viennent de remporter leur deuxième victoire à domicile face à des Montpellièrains, qui eux, subissent une deuxième défaite dans la saison. Les Parisiens l'ont emporté contre l'actuel leader du championnat sur le score de 31 à 20. Une défaite qui pourrait bien coûter sa place de leader au MHR à la fin de cette septième journée de championnat.

C'est sans doute la victoire du Stade Français à Pau la semaine dernière qui a donné de l'allant aux joueurs du club parisien. Les joueurs du Stade Français ont été très entreprenants sur le terrain.

Dès la 10ème minute, ils prenaient les commandes de la partie grâce à un essai de Waisea qui bénéficiait d'une très jolie sautée du demi-d'ouverture Jules Plisson, qui a été bien relayé par Julien Arias sur l'aile. Le Fidjien réalisera un doublé lors de cette rencontre. A la 25ème minute de jeu, le demi de mêlée Arthur Coville donne un bon ballon à nouveau à Julien Arias. Trois temps de jeu plus tard, c'est Waisea qui conclut cette action en marquant donc son cinquième essai de la saison. Complètement amorphes, les joueur du MHR [VIDEO] ont été réveillés par une charge surpuissante de Nadolo à la 36ème minute. Les Montpelliérains ont ensuite profiter du fait que Macalou ait été exclu provisoirement pour réduire un peu l'écart entre les deux équipes grâce à un groupé-pénétrant résultant d'une pénaltouche.

Top vidéos du jour

(40ème minute, 20-10). Le MHR a même refait son retard dès la reprise de la rencontre en seconde mi-temps. Nodolo est entré en force en bout de ligne. Alors que l'on pensait que Montpellier était enfin lancé et allait peut-être renverser la tendance du match, les joueurs sont retombés dans leurs travers.

Le Stade Français s'en sort et gagne grâce à l'indiscipline de Montpellier

Le pack avant de Montpellier fut très indiscipliné à l'image du pilier droit Antoine Guillamon qui a été sanctionné d'un carton jaune. Le Stade Français a fait comme les Montpelliérains en première période, il a profité de sa supériorité numérique pour prendre le large au score. Jules Plisson, grâce à sa botte avait déjà alourdi un petit peu le score pour les Parisiens (26-17, 54 ème minute), puis Ensor a enfoncé le clou après un beau mouvement (31-20, 64ème minute).

Si il ya cependant bien eu un joueur qui a brillé dans cette partie, c'est le jeune demi de mêlée de 19 ans du Stade Français, Arthur Coville. Pour sa deuxième titularisation, il a réussi à parfaitement guidé son pack. On rappelle qu'il est aussi à l'origine du deuxième essai de son équipe. Une pépite du rugby français qu'il faudra donc revoir.