Hier soir, l'Allemagne et la France se rencontraient dans un match amical à Cologne. Une équipe des Bleus un peu remaniée avec l'entrée de Lacazette [VIDEO] et Martial en attaque et de Rabiot au milieu de terrain (le 4-3-3 fait son retour). La Mannschaft est privée de Neuer et Boateng mais aligne une vraie équipe.

Une première mi-temps équilibrée

Même si l'on sent une certaine maîtrise collective côté allemand, c'est plutôt une légère domination française en ce début de match. Les Bleus [VIDEO] se créent des situations, Tolisso et Martial apportent leur justesse pour l'un, sa vitesse pour l'autre. Le pressing empêche les allemands de jouer.

Même si l'Allemagne remet le pied sur le ballon au fur et à mesure (grâce notamment à Draxler, qui se démène), c'est sans se créer d'occasions. Au contraire, celles-ci se présentent pour les français, comme cette frappe de Lacazette aux 20 mètres repoussée par Trapp ou ce contre mal terminé par Martial qui oublie Mbappé. Le parisien oblige d'ailleurs Trapp à une autre intervention à la 32ème minute.

C'est 2 minutes plus tard que les Bleus ouvrent le score d'un but extraordinaire. Jallet lance Mbappé sur le côté droit. Celui-ci donne la balle en retrait à Tolisso qui trouve Matuidi facilement. Le milieu de la Juve fait une passe parfaite à Digne, à gauche de la surface, qui remet en une touche en retrait à Martial qui élimine Süle, le défenseur allemand, d'un double contact magnifique pour glisser un caviar à Lacazette qui n'a plus qu'à marquer.

En cette fin de mi-temps, les français perdent des ballons inutiles et donnent des munitions à l'Allemagne qui ne concrétise pas. L'équipe de France est devant à la pause et c'est somme toute mérité.

Une petite déception

La deuxième mi-temps démarre très (très) tranquillement, il ne se passe pas grand chose à part un petit festival de dribbles de Draxler face à Jallet en souffrance. Et alors que la France est proche de la surface allemande, un ballon perdu se transforme en contre-attaque et en sublime passe de Özil pour Werner en profondeur qui ajuste Mandanda.

L'égalisation est logique et l'Allemagne [VIDEO] intensifie sa domination, leur jeu est plus fluide ; Kroos touche même la transversale à la 70ème minute sur un beau coup-franc. Mais, un peu contre le cours du jeu, les français inscrivent un 2ème but par l'intermédiaire de Lacazette qui s'offre un doublé. Mbappé le lance parfaitement et la défense allemande mal alignée ne peut rien faire.

Les allemands continuent à pousser mais les français ont l'occasion de tuer le match ; Martial, peut-être un peu suffisant, manque sa frappe.

Et trois minutes plus tard, à la 92ème minute de jeu, dans une défense inattentive, Götze envoie Stindl marquer le but égalisateur. Score final : 2-2. Un bon résultat mais un peu rageant en même temps.

On retiendra les confirmations de Tolisso, Umtiti, Mbappé et la bonne surprise Martial, malgré quelques errements. Rabiot n'a pas marqué les esprits, tout comme Jallet.

Deschamps déclare que l'équipe de France "leur a fait mal", qu'elle est "proche d'eux" et qu'il a "un peu plus de réponses".